Tentatives de manipulation d'hommes d'affaires marocains et espagnols: le Polisario condamne

Madrid, 23 juin 2022 (SPS) La représentation du Front Polisario en Espagne a dénoncé mercredi les tentatives de manipulation que le Maroc entend mener avec des entreprises et hommes d'affaires espagnols dans le territoire occupé du Sahara occidental.

Suite à l'organisation par le Maroc d'un soi-disant événement dans la ville occupée de Dakhla les 21 et 22 juin pour augmenter les investissements dans les zones sahraouies occupées, le délégué du Front Polisario pour l'Espagne, Abdallah Arabi, a, dans un communiqué, condamné "catégoriquement" cette manœuvre d'hommes d'affaires marocains et espagnols.

En effet, des hommes d'affaires et des personnalités bien connues du lobby marocain en Espagne se sont mobilisés pour blanchir l'occupation militaire du territoire sahraoui et participent à ces événements, sous prétexte d'un forum économique.

"Le Maroc a lamentablement échoué", a indiqué la délégation sahraouie en Espagne, soulignant que ce forum "par sa simple existence, contrevient au droit international et à la jurisprudence de la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE), car toute activité qui se déroule dans le territoire occupé du Sahara occidental doit avoir le consentement du peuple sahraoui, à travers son unique et légitime représentant, le Front Polisario".

Pour le Front Polisario, "cet événement suppose une manœuvre de plus pour légitimer une occupation militaire que subit le peuple sahraoui depuis près d'un demi-siècle". Un événement qui ne peut occulter "la discrimination à l'égard de la population sahraouie, les disparitions forcées, l'emprisonnement de prisonniers politiques, la répression la plus brutale et les tortures exercées par les forces d'occupation marocaines", a poursuivi la délégation.

La représentation du Front Polisario en Espagne insiste dans son communiqué sur le fait que le revirement de Madrid dans le dossier sahraoui, "loin d'aider à résoudre le conflit, a encouragé le Maroc à poursuivre sa dangereuse aventure expansionniste avec les risques graves d'instabilité régionale et ses conséquences évidentes pour l'Espagne".

Le Sahara occidental est un territoire non autonome, en attente de décolonisation, comme le rappellent les résolutions de l'ONU. Un territoire distinct et séparé du Maroc, selon, entre autres, la jurisprudence constante de la Cour de justice de l'Union européenne. (SPS)

020/090/700