Convergence des positions russe et algérienne sur la question d Sahara occidental

Alger, 24 nov 2020 (SPS) L'ambassadeur de Russie en Algérie, Igor Beliaev a mis en avant mardi, la convergence des positions russe et algérienne concernant le dossier du Sahara Occidental, notamment en ce qui concerne le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination.

Le dossier du Sahara occidental a été minutieusement examiné récemment lors d'un entretien téléphonique entre le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, et son homologue algérien, Sabri Boukadoum, a fait savoir M. Beliaev dans un entretien accordé mardi à Radio Internationale, relevant "une convergence des positions entre la Russie et l'Algérie concernant le dossier du Sahara Occidental".

Il a souligné, dans ce sens, que "la Russie et l'Algérie appellent les deux parties au conflit à la retenue et au respect de l'accord de cessez-le-feu signé par le Front Polisario et le Maroc en 1991".

Le représentant de la Russie en Algérie a réaffirmé la position de son pays concernant le "droit du peuple sahraoui à l'autodétermination", et ce à travers l'organisation d'un référendum libre et transparent "conformément aux résolutions internationales de l'AG des Nations unis et du Conseil de sécurité".

Exprimant son souhait "de voir le peuple sahraoui parvenir à un accord pacifique devant mettre terme à cette crise", le même intervenant a souligné que "l'unique moyen d'aboutir à une solution pacifique est de relancer les négociations", mettant l'accent pour les deux parties au conflit (Front Polisario et Maroc) sur l'impératif de reprendre les négociations pacifiques dans les plus brefs délais".

Le diplomate russe a appelé les Nations unies à "désigner au plus vite un Envoyé personnel du Secrétaire général de l'ONU pour la Sahara Occidental" en remplacement de Horst Koehler, en vue de la reprise du processus politique.

Pour rappel, les forces d'occupation marocaines avaient mené une agression militaire, le 13 novembre, contre des manifestants civils sahraouis dans la zone tampon d'El Guerguerat en violation de l'accord de cessez-le-feu signé en 1991 par les deux parties, à savoir le Front Polisario et le Maroc. (SPS)

020/090/700