La Fédération des syndicats du Botswana exige le retrait immédiat du Maroc du Sahara occidental

Gaborone (Botswana), 22 nov 2020 (SPS)  La Fédération des syndicats du Botswana (BFTU) a appelé les Nations Unies et l'Union africaine à faire pression sur l'occupant marocain pour "se retirer immédiatement des territoires sahraouis et respecter ses voisins".

La BFTU a exhorté, dans un communiqué, "l'Union africaine et tous ses pays membres à exercer leur influence diplomatique pour que le Maroc respecte l'Acte constitutif de l'organe continental dont le Maroc et la République arabe sahraouie démocratique (RASD) sont membres".

Dans le même texte, la BFTU s'est déclarée "préoccupée" par les conséquences de l’agression militaire marocaine contre des civils sahraouis à El-Guerguerat ayant torpillé l’accord du cessez-le-feu signé avec le Front Polisario, appelant les parties à reprendre les négociations afin de parvenir à "une décolonisation coordonnée de la dernière colonie du continent africain".

La décolonisation du Sahara occidental, affirme la BFTU, "peut être accomplie sous la direction de l'Union africaine et du système des Nations Unies et des principes pertinents de respect du droit du peuple sahraoui à l'autodétermination et à la souveraineté sur sa terre, son sort et ses ressources doivent être protégés".

Il convient de rappeler que des membres de la direction de la BFTU ont rendu visite à l'ambassade sahraouie à Gaborone vendredi dernier, le même jour  de la violation marocaine du cessez-le-feu, où ils ont rencontré l'ambassadeur sahraoui, M. Malainin Mohamed qui leur a présenté un exposé détaillé sur les derniers développements de la question sahraouie.(SPS)

020/090/700