Sahara occidental : l’association des Iles Baléares dénonce l’embargo médiatique imposé par le Maroc

Madrid, 27 jan 2018 (SPS) L’association des Iles Baléares, solidaire avec le peuple sahraoui, compte organiser, durant la fin de cette semaine, une table ronde dans le but de dénoncer et sensibiliser la société civile, les médias et les institutions espagnoles sur l’embargo médiatique imposé par le Maroc à propos des violations des droits humains au Sahara occidental occupé, a annoncé l’association dans un communiqué de presse.

"Notre objectif est d’informer et de dénoncer toutes les violations des droits humains, la situation des prisonniers politiques et également le pillage des ressources naturelles et tous les autres problèmes que subit le peuple sahraoui à cause de l'occupation illégale" du Sahara occidental, a souligné l’association dans le communiqué.

"L'expulsion des journalistes et des observateurs internationaux fait partie de la politique de blocus et de silence imposée par les autorités d'occupation marocaines afin de cacher la réalité, et ses violations systématiques des droits de l'homme de la population civile sahraouie sans défense. Cette situation d’apartheid comprend souvent, indique l’association, l’interdiction d’entrer dans les territoires occupés des médias étrangers et des délégations politiques et touche également les pages WEB de nombreuses associations pro sahraouies qui sont fréquemment bloqués".

Cette action de solidarité et de soutien au peuple sahraoui vient s’ajouter à la campagne initiée par plusieurs associations espagnoles visant à dénoncer le pillage illégal des ressources naturelles sahraouies.

La campagne qui touche diverses régions espagnoles exige le respect du droit international et les décisions de justice européennes. Ces associations se disent déterminées à intensifier leurs actions, par tous les moyens disponibles (audiovisuel, réseaux sociaux, rencontres, expositions et autres.

Les marques de solidarité avec le peuple sahraoui émanent également de certaines institutions espagnoles élues qui réitèrent à chaque occasion leur engagement à soutenir la cause sahraouie. Dans ce cadre, le Conseil municipal de Bilbao vient de réaffirmer sa solidarité avec le peuple sahraoui et sa détermination à soutenir toutes les voies de la coopération et d’assistance au Sahara occidental.

Le conseiller pour la coopération et l’égalité Itziar Urtsasun, a rappelé dans ce sens que "le gouvernement basque a toujours soutenu la cause sahraouie, reconnu la RASD et le Front Polisario et le droit légitime du peuple sahraoui à l’autodétermination".

De son côté, le maire de la ville d’Albacete, Manuel Serrano, vient également de réitérer l’engagement et le soutien constant à la population sahraouie, soulignant "l’étroite et cordiale   relation" que le Conseil municipal d’Albacete entretient avec le peuple sahraoui depuis des années.

Il a à ce titre rappelé "la subvention de cinquante mille euros allouée l’année dernière pour la concrétisation du programme des vacances de paix bénéficiant aux jeunes enfants sahraouis". (SPS)

020/090/700