Sidati: le message des membres du Congres "un coup fatal" à la déclaration de Trump

Paris, 21 fev 2021 (SPS) Le représentant du Front Polisario en France, Mohamed Sidati a affirmé, dimanche, que le message adressé par les membres du Congrès américain au président Joe Biden demandant la révision de la décision de son prédécesseur sur le Sahara Occidental vient porter "un coup fatal" à la déclaration de Trump.

Ce message "est l'expression éloquente de la grande sympathie dont jouit la cause sahraouie au sein du Congrès, notamment en ce qui concerne le droit à l'autodétermination, garanti par la légalité internationale", a estimé M. Sidati dans une déclaration à l'APS.

Cette démarche, a-t-il ajouté, "prouve que la décision de Trump est tombée dans les oubliettes".

Le diplomate sahraoui a relevé, dans ce sens, que la position des membres du Congrès "confirme l'absence de tout soutien à cette décision illégale et irréfléchie qui a grandement nui à la crédibilité des Etats Unis".

Soulignant que ce message "vient enterrer la politiques désuète de Trump" et "porter un coup fatal à sa décision et aux visées expansionnistes du régime marocain, soutenu par le lobby sioniste", appelant à "la révision de la reconnaissance de la honte", qui a attenté aux Etats Unis, en tant que membre du Conseil de sécurité international dont la vocation est la préservation de la sécurité et de la paix internationales".

Cette révision, "est impérative pour que les Etats Unis recouvrent leur crédibilité bafouée", a ajouté M. Sidati rappelant que "les politiques sérieuses et justes dans les relations internationales ne peuvent reposer sur le troc ou le marchandage des droits des peuples".

Saluant la position de nombreuses personnalités influentes américaines rejetant et condamnant la décision de Trump", le diplomate sahraoui a relevé "une large orientation vers son annulation pour mettre à l'abri la politiques américaine de telles pratiques éhontées".

Plus précis, M. Sidati a cité l'appel de la présidente du Centre RFK Human Rights, Kerry Kennedy, à la nouvelle administration américaine à "adopter une politique différente à celle de Trump" au regard de la répression de la police marocaine contre des civils sahraouis et les graves violations des droits de l'Homme dans les territoires occupés.

Dans le même contexte, le représentant du Front Polisario a déclaré que le Maroc "se trouve désormais isolé" aux niveaux africain et international en dépit de toutes ses tentatives pour redorer son blason", évoquant à ce propos, la fermeture par le Zambie de son consulat dans la ville de Laâyoune occupée.

Pour rappel, vingt sept (27) membres du Congres américain avaient adressé une lettre au président américain, Joe Biden, lui demandant de "revenir" sur la décision de son prédécesseur, Donald Trump, sur la reconnaissance de la prétendue souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental et de réengager les Etats-Unis dans le soutien de la tenue d'un référendum sur l'autodétermination au Sahara occidental.

"La décision abrupte du gouvernement précédent, le 11 décembre 2020, de reconnaître officiellement les revendications illégitimes de souveraineté du Royaume du Maroc sur le Sahara Occidental manque de visibilité, sapant des décennies de politique cohérente des Etats-Unis (...)", avaient indiqué les sénateurs américains dans leur lettre au nouveau locataire de la Maison blanche. (SPS)

020/090/700