Afrique du sud: Pretoria réitère sa position constante du conflit sahraoui et de la cause palestinienne

Pretoria, 11 juin 2019 (SPS) La ministre sud-africaine des Relations internationales et de la Coopération, Naledi Pandor, a réitéré la position constante de l'Afrique du sud vis-à-vis du conflit du Sahara occidental et de la question palestinienne, soulignant que Pretoria poursuivra sa solidarité avec les peuples sahraouis et palestinien dans la lutte contre l'occupation de leurs territoires, ont rapporté mardi des médias locaux.

S'exprimant dans une interview accordée à la radio nationale "Ubunto Radio ZA", la nouvelle chef de la diplomatie sud-africaine a réitéré la position constante de l'Afrique du sud sur le conflit du Sahara occidental et la question palestinienne, ainsi que sa solidarité continue avec les peuples sahraoui et palestinien, a indiqué un communiqué.

Mme Pandor a souligné, dans ce cadre, que "l'Afrique du sud doit engager le débat dans les foras internationaux avec les nations puissantes et les convaincre que le colonialisme ne devrait pas être toléré après l'adoption il y a plusieurs décennies de la Déclaration universelle des Droits de l'Homme".

La ministre sud-africaine a affirmé, dans ce contexte, qu'il est "intolérable que 50 ou 60 années plus tard, les peuple de Palestine et du Sahara occidental continuent de subir les conséquences de la colonisation et de souffrir de conditions de vie inhumaines".

Dans son intervention, Mme Pandor a estimé, en outre, que "la leçon que le Sahara occidental et la Palestine peuvent tirer de l'Afrique du sud est qu'ils ont besoin, certes, de s'appuyer sur la solidarité internationale, mais qu'ils doivent aussi être à l'intérieur de leurs sociétés respectives, organisées de manière à assurer une résistance collective dans la lutte anticoloniale".

L'Afrique du sud et la République Arabe Sahraouie Démocratique (RASD) entretiennent des relations diplomatiques au plus haut niveau depuis 2004. Les deux peuples partagent aussi une histoire et une résistance héroïque contre le colonialisme.

Connue pour ses positions constantes à l'égard des questions de décolonisation, Pretoria avait toujours plaidé pour le droit inaliénable à l’autodétermination du peuple sahraoui et à l'établissement de l'Etat palestinien.

Fin mars dernier, la capitale sud-africaine avait abrité les travaux de la conférence de solidarité avec le peuple sahraoui initiée par la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC).

Lors de cette conférence, qui s'est tenue les 25 et 26 mars, en présence d'une vingtaine de chefs d'Etat africains, le président sud-africain Cyril Ramaphosa a réaffirmé l'aide et le soutien de son pays aux Sahraouis auprès de l’ONU pour "la mise en œuvre sans délais des résolutions portant sur le règlement du conflit du Sahara occidental y compris celle prévoyant le droit à l’autodétermination du peuple sahraoui".

Réitérant le plein soutien de son pays aux causes sahraouie et palestinienne, M. Ramaphosa avait affirmé à cette occasion que son pays n’oubliera jamais les peuples sahraoui et palestinien et sera toujours à leurs côtés dans la lutte contre l'occupation. (SPS)

020/090/700