Lancement d'une campagne internationale pour financer un projet musical en faveur de la cause sahraouie

Madrid, 23 oct 2022 (SPS) Une campagne de crowdfunding internationale a été lancée par l'association culturelle espagnole Club 44 pour financer la troisième édition d'un projet musical au cours duquel des musiciens de renom exprimeront "dans plusieurs langues officielles de l'Etat espagnol" leur soutien à la cause sahraouie et au droit à l'autodétermination du peuple sahraoui.

"C'est déjà 47 ans d'occupation du Sahara occidental (par le Maroc), ça suffit !", écrit sur son compte Twitter le président de l'association Club 44, Juan Soroeta, juriste et expert espagnol de la question sahraouie depuis plus de trente ans.

"Soutenez à travers cette campagne de crowdfunding (financement participatif) un projet musical auquel participent les meilleurs musiciens de l'Etat espagnol, pour revendiquer le droit à l'autodétermination du peuple sahraoui", ajoute-t-il sur le réseau social.

L'objectif de ce projet musical, le troisième du genre, est de sensibiliser les amateurs de bonne musique à la situation du peuple sahraoui, explique Juan Soroeta.

Et de préciser dans le même contexte: "L'objectif aussi est de décrire la situation dans les territoires sahraouis occupés à travers des chansons écrites pour l'occasion dans plusieurs langues officielles (espagnol, basque, catalan et galicien) par des musiciens de tout l'Etat espagnol, l'Etat qui continue d'être la puissance administrante du territoire du Sahara occidental".

Ce projet musical vise, en outre, à "faire connaître ce que subit le peuple sahraoui (répression marocaine) et provoquer des débats sur les stations de radio et de télévision" sur la question sahraouie, a souligné également le professeur Juan Soroeta, professeur à l'Université du Pays Basque.

"L'édition de cette année est très différente des deux précédentes", a ajouté la même source, expliquant que les projets des première et deuxième éditions étaient composés de chansons de musiciens anglo-saxons, des chansons des plus classiques (country rock, blues, folk...).

"Mais nous connaissons tous les limites de l'anglais dans notre pays. Dans ce cas, il s'agit d'atteindre l'opinion publique dans tout l'Etat espagnol dans les langues officielles, de sorte que lorsque ces chansons passent sur les stations de radio et de télévision, les gens se demandent pourquoi tel ou tel musicien ou groupe a écrit à ce sujet" qu'est le Sahara occidental, a encore expliqué l'expert espagnol. (SPS)

020/090/700