Camps de réfugiés sahraouis: le droit à l’autodétermination du peuple sahraoui réitéré

Chahid El-Hafedh, 18 sept 2022 (SPS) Des représentants de délégations étrangères solidaires de la cause sahraouie ont réitéré dimanche au camps des réfugiés de Chahid El-Hafed le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination en œuvrant à réunir les conditions idoines devant lui permettre d'exprimer librement sa volonté.

Des membres des mouvements de la gauche progressiste en Afrique, en Europe et en Amérique latine ont, dans des déclarations à l'APS, mis en avant la nécessité de hâter l’organisation d'un référendum devant permettre au peuple sahraoui d’exprimer son droit à l’autodétermination et à l'indépendance, appelant l'ONU à assumer sa responsabilité et à œuvrer à réunir les conditions pour aboutir à une solution pacifique et durable et décoloniser ce territoire pour permettre au peuple sahraoui, vivant sous le joug marocain depuis 1975 en violation du droit international, d’exprimer librement et véritablement sa volonté.

Dans ce sillage, le représentant de l’institut Simon Bolivar (Venezuela), Guillermo Barreto, a estimé que "l’expérience sahraouie dans la résistance contre le colonialisme est un modèle, source de fierté", avant de rendre hommage à la lutte multiforme et continue du peuple sahraoui.

M.Barreto a, à ce titre, appelé la communauté internationale à revoir ses positions à l’égard de la juste cause sahraouie en hâtant à trouver une solution pacifique et juste à même de garantir au peuple sahraoui son droit à exprimer sa volonté, avant de réitérer la solidarité du mouvement progressiste mondial avec le processus de parachèvement de la décolonisation en Afrique et avec toutes les causes juste de libération dans le monde.

Pour sa part, la représentante de l’organisation africaine "OUALI" de soutien au peuple sahraoui, Sâadia Issa Ismail (Soudan), a, en marge de sa visite aux camps des refugies sahraouis, affirmé que "la justesse de la cause sahraouie d'un coté et notre militantisme pour les mouvements de libération de l'autre, étaient la motivation principale de notre soutien à la cause sahraouie".

"Cette visite aux camps de réfugiés sahraouis nous a permis de nous enquérir de près des conditions difficiles endurées depuis près d’un demi-siècle par le peuple sahraoui sous le joug colonial marocain, en sus de la spoliation des richesses naturelles sahraouies et de la violation des droits de l’homme dans les territoires occupés", a encore dit Mme Saadia, exprimant à l'occasion sa solidarité "inconditionnelle" avec les femmes sahraouies.

Approché par l’APS, Zoraida Hernadez Pedraza (Colombie), a souligné que "sa participation avec la délégation lui a permis de découvrir des vérités occultées par les médias à la solde du régime marocain", faisant remarquer que le peuple sahraoui a, en dépit des rudes conditions de l’occupation, su édifier des institutions ayant formé les jeunes, les femmes et les enfants sahraouis dans différents domaines.

Elle a en outre appelé à étendre l’élan de solidarité internationale avec la cause du peuple sahraouie.

La tournée de la délégation du mouvement progressiste mondial se poursuit dans les camps des réfugiés sahraouis par la visite d’une série de structures et installations sociales.(SPS)

020/090/700