Le Front Polisario appelle le Parlement européen à mettre en œuvre les résolutions de la légalité internationale

Strasbourg (Parlement européen), 18 sept 2022 (SPS) Le Front Polisario a appelé le Parlement européen à adopter les positions de l'Union européenne (UE) dans les pays du continent, notamment en ce qui concerne la mise en œuvre des résolutions de la légalité internationale, pour permettre au peuple sahraoui de jouir de ses droits légitimes à l'autodétermination.

Lors de sa participation à la session du Parlement européen à Strasbourg (Est de la France), le représentant du Front Polisario en Espagne, Abdullah Arabi a appelé les députés européens à exiger de leurs pays d'adopter les positions de l'Union dans les pays du continent, étant donné que l'UE soutient les résolutions de la Légalité internationale pour permettre au peuple sahraoui de jouir de ses droits légitimes à l'autodétermination, à la lumière des efforts de L'ONU.

"La participation d'une délégation du Front Polisario à une session du Parlement européen a pour objectif de mettre les députés européens au fait des derniers développements de la question sahraouie et de coordonner un plan d'action commun au niveau de cet organe pour maintenir la pression sur les pays européens et les amener à adopter des positions conformes aux engagements de l'UE et à la vision à l'égard de la question sahraouie", a déclaré Arabi dans un entretien accordé au site Africa Press.

Le diplomate sahraoui a appelé les députés européens à travailler ensemble pour "mettre en œuvre les décisions de la Cour de justice européenne (CJE) au Luxembourg ayant annulé les accords des échanges commerciaux et des produits halieutiques européens-marocains, qui ne doivent pas inclure les territoires sahraouis occupés et leurs eaux territoriales, en l'absence de la condition de consentement du peuple sahraoui et de son unique représentant +Le Front Polisario+".

Sur le plan juridique, la partie sahraouie a relevé, lors de ces rencontres bilatérales avec les députés européens, la nécessité d'intensifier les efforts visant à protéger les droits de l'homme au Sahara occidental occupé et d'exercer la pression sur l'occupant marocain pour l'amener à respecter le droit international et le droit international humanitaire, et à mettre fin aux violations continues dans les territoires occupés contre les civils sans défense.

Le responsable sahraoui a en outre mis en avant " les perspectives prometteuses pour l'action commune au niveau de l'instance législative et des partis, de nature à traduire le niveau de solidarité en faveur du peuple sahraoui et de ses droits légitimes à l'autodétermination".

M. Arabi a estimé que les pays européens sont en droit d'établir un réseau de relations et d'intérêts avec la partie marocaine, selon leurs visions et leur volonté, à condition que cela ne soit pas au détriment du peuple sahraoui et de ses droits légitimes à la liberté et à l'indépendance, précisant que "le Sahara occidental demeure, au regard du droit international, un territoire distinct, et une question de décolonisation".

La délégation du Front Polisario, présidée par son représentant en Espagne Abdallah Arabi, a eu des entretiens bilatéraux avec nombre de députés européens en marge des séances plénières du Parlement européen.(SPS)

020/090/700