La position "historique" de l'Angola en faveur de la cause sahraouie saluée

Luanda, 16 sept 2022 (SPS) Le président de la République, Brahim Ghali a salué la position "historique" de l'Angola en faveur du combat du peuple sahraoui pour sa cause juste.

Une déclaration faite lors d'un point de presse animé, jeudi à Luanda, par le président de la République, Secrétaire général du front Polisario, Brahim Ghali avec des médias angolais, en marge de sa participation à la cérémonie d'investiture du président Joao Lourenço réélu pour un second mandat.

Le président Ghali a "salué la position historique de l'Angola vis-à-vis de la cause juste du peuple sahraoui, et son soutien au droit des peuples à l'autodétermination et à l'indépendance".

Il a également mis en avant "le rôle pivot de l'Angola au sein de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) et de l'Union africaine (UA) au plan international".

Evoquant les développements de la question sahraouie sur divers fronts notamment dans cette conjoncture caractérisée par l'affrontement direct contre l'occupant marocain après la violation par Rabat de l'accord de cessez-le-feu le 13 novembre 2020, le président de la République a réaffirmé devant la presse angolaise que le peuple sahraoui "est disposé à recouvrer ses droits en entier par tous les moyens en recourant à toutes les voies légitimes même à la lutte armée".

De son côté, l'ambassadeur sahraoui en Angola, Hamdi Khalil Meyara a rappelé que le président angolais, Joao Lourenço avait réaffirmé la position de son pays en faveur de la question sahraouie lors de ses entretiens avec la président de la République sahraouie, lequel a assisté à la cérémonie d'investiture.

La visite du Président Ghali en Angola avait constitué une opportunité pour "promouvoir les relations bilatérales" et concrétiser "les liens entre les deux pays mais également entre le Front Polisario et le Mouvement populaire pour la libération de l'Angola (MPLA)", a indiqué le diplomate sahraoui.

"Les relations entre la République sahraouie et l'Angola s'érigent désormais en véritable socle permettant de développer les relations et la coopération bilatérales entre les deux pays amis dans divers domaines, d'autant plus que l'Angola est un membre actif au sein de l'UA", a-t-il conclu.(SPS)

020/090/700