Le Conseil national sahraoui appelle à agir urgemment en faveur du combat de la famille de Sultana Khaya

Abuja, 12 mai 2022 (SPS) Le président du Conseil national sahraoui (Parlemnt), membre du secrétariat national du Front Polisario, Hamma Salama a appelé les chefs de Parlements africains à agir en urgence pour soutenir les militants des droits de l'Homme à l'instar de la famille de Sultana Khaya, ainsi que des prisonniers politiques sahraouis qui croupissent dans les geôles marocaines dans des conditions déplorables.

Dans son allocution mercredi devant l'Assemblée des chefs de parlements africains, réunie dans la capitale nigériane Abuja, M. Hamma Salama a passé en revue les exactions marocaines perpétrées sur le territoire sahraoui sous occupation militaire marocaine, rappelant notamment l'état de siège imposé, depuis le 19 novembre 2020, sur la maison de la famille Sidi Brahim Khaya.

"Sultana Sdi Brahim Khaya, sa sœur et d'autres membres de sa famille sont soumis quotidiennement à des agressions physiques, à du harcèlement sexuel et à d'autres formes de traitements barbares de la part des forces de sécurité marocaines, du fait de leur défense des droits de l'Homme et de leur activisme pacifique en faveur du droit du peuple sahraoui à l'autodétermination et à l'indépendance", a-t-il soutenu.

Le président du Conseil national a rappelé que la situation de Sultana Khaya et de sa famille "s'aggrave de jour en jour, et qu'ils souffrent constamment sans possibilité d'accéder aux soins médicaux à cause du siège imposé à leur maison".

La violence physique et psychologique exercée contre l'activiste Sultana Khaya et d'autres membres de sa famille "n'est qu'un exemple de la brutalité, des mauvais traitements et de la cruauté dont sont victimes les civils sahraouis, particulièrement les femmes, les filles et les défenseurs des droits de l'Homme", a-t-il conclu.(SPS)

020/090/700