Toute déclaration de De Mistura qui n'est pas publiée par lui est une "déformation des faits"

New York (Nations unies), 22 avr 2022 (SPS)  Toute déclaration de l'Envoyé personnel du SG pour le Sahara occidental, Staffan de Mistura, qui n'est pas publiée par lui-même est une "déformation des faits", a affirmé jeudi le porte-parole des Nations unies, Stéphane Dujarric.

"Je vais réitérer ce que j'ai déjà dit, à savoir que toute déclaration sur la position de M. De Mistura ou ses activités qui n'est pas publiée par lui ou mon bureau est trop souvent une déformation des faits", a déclaré Stéphane Dujarric lors de son point de presse quotidien.

Une mise au point faite en réaction à un article alléguant que l’Envoyé personnel du Secrétaire général de l'ONU pour le Sahara occidental, Staffan de Mistura, aurait "applaudi" en privé la récente annonce par l’Espagne concernant son revirement dans la question sahraouie.

"Concernant le contenu de l’annonce espagnole du mois dernier, l’Envoyé personnel a pris bonne note du soutien réaffirmé de l’Espagne à un processus facilité par l’ONU pour le Sahara occidental visant à parvenir à une solution mutuellement acceptable, conformément aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité, en particulier la plus récente, la résolution 2602 (2021)", a ajouté le porte-parole onusien.

La sortie de Stéphane Dujarric vient appuyer la déclaration faite mercredi par l'Envoyé spécial chargé de la question du Sahara occidental et des pays du Maghreb au ministère algérien des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l'étranger, Amar Belani, dans laquelle il a rappelé, qu'aux yeux de Staffan de Mistura, le processus onusien doit rester "le cadre le plus approprié" pour le règlement du conflit au Sahara occidental.

Les informations relayées par certains médias espagnols et marocains qui font état de la "satisfaction" présumée de l'Envoyé personnel onusien pour le Sahara occidental, quant au changement de position du gouvernement espagnol sur la question sahraouie, "participent à une action de manipulation orchestrée par certains cercles officiels à Madrid pour tenter de calmer le tollé provoqué par la décision controversée prise par le chef du gouvernement, Pedro Sanchez", avait réagi M. Belani.

En vérité, dit le diplomate algérien, "l'Envoyé personnel, Staffan de Mistura, avec lequel nous sommes en contact, est le premier à affirmer qu'il a été très surpris par le changement de position de l'Espagne et qu'il redoute ainsi la remise en cause de sa propre mission par tout ce qui peut compliquer le processus onusien".

Et de poursuivre : "Le cercle proche de l'Envoyé personnel, Staffan de Mistura souligne, pour ce cas d'espèce, la validité de la déclaration faite le 20 janvier dernier par le porte-parole des Nations unies, à savoir que toute déclaration sur la position de l'Envoyé personnel, ou ses activités qui n'est pas publiée par lui-même ou par le bureau du porte-parole, est trop souvent une déformation des faits".(SPS)

020/090/700