Le revirement de l'Espagne sur la question du Sahara occidental est une décision "gravissime"

Madrid, 04 avr 2022 (SPS) Le président de la République, secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a qualifié, lundi, le revirement du gouvernement espagnol sur le conflit au Sahara occidental de décision "gravissime", allant à l'encontre de sa position jusque-là en faveur "d'une solution sur la base des résolutions onusiennes".

"Il est évident que c'est un virage radical qu'on n'attend(ait) pas de la part d'un pays qui est la puissance administrante de jure du Sahara occidental, ex-colonie espagnole", a déclaré Brahim Ghali dans un entretien accordé au quotidien espagnol El Mundo.

"Je me sens comme n'importe quel Sahraoui face à cette décision gravissime. L'Espagne nous a abandonnés à notre sort en 1975 et 47 ans plus tard, ils font la même chose", a ajouté M. Ghali.

Avant de poursuivre : "L'Espagne a toujours défendu une solution dans le cadre de l'ONU, sur la base des résolutions" des Nations unies, "ce qui veut dire défendre l'autodétermination du peuple sahraoui pour terminer son processus de décolonisation. C'est pour cela que nous ne comprenons pas ce virage radical du gouvernement espagnol".

A rappeler que la nouvelle position du gouvernement espagnol soutenant le plan marocain de la soi-disant "autonomie" au Sahara occidental a été largement critiquée par la classe politique espagnole, la qualifiant d"'unilatérale" et de "provocatrice". (SPS)

020/090/700