L'UA ne pourra pas préserver son unité sans plein respect de son Acte constitutif

Addis-Abeba, 05 fev 2022 (SPS) Le président de la République, Brahim Ghali, a affirmé que l'Union africaine (UA) ne pourrait préserver son unité et cohérence que par le plein respect de l'Acte constitutif de l'organisation.

S'exprimant lors du débat autour du rapport du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l'UA soumis au 35e Sommet des Chefs d'Etat et de Gouvernements de l'UA, M. Ghali a réaffirmé que l'organisation continentale "ne pourra préserver son unité et sa cohérence et aller de l'avant dans son projet au profit des peuples africains que par le plein respect de l'Acte constitutif de l'UA, notamment les articles 3 et 4 mais également la Charte africaine des droits de l'Homme et des peuples".

Le Président Ghali a réaffirmé la pleine disponibilité de la RASD à oeuvrer avec le CPS et l'UA en général pour parvenir à une solution juste et définitive conformément aux résolutions de l'UA en général et celles du CPS en particulier.

Il a rappelé que le CPS avait exprimé clairement sa préoccupation quant au dossier des droits de l'Homme au Sahara occidental occupé et le pillage illégal par le Maroc des richesses naturelles du peuple sahraoui.

Les travaux du 35e sommet ordinaire des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union africaine (UA), axés sur le "renforcement de la résilience en nutrition sur le continent africain: accélérer le développement du capital humain, social et économique", ont débuté samedi à Addis-Abeba.(SPS)

020/090/700