"L'UE ne doit plus se laisser faire chanter par le Maroc" concernant le Sahara occidental

Madrid, 01 déc 2021 (SPS) Le Parti socialiste autrichien (SPO) a souligné que l'Union européenne (UE) "ne doit plus se laisser faire chanter par le Maroc" à propos du dossier du Sahara occidental, et "doit œuvrer pour que les droits du peuple sahraoui deviennent enfin une réalité", après plus de quatre décennies d'occupation et de répression.

"Il n'est jamais acceptable que l'UE sacrifie les droits humains des Sahraouis sur l'autel des intérêts commerciaux des entreprises européennes", a affirmé Petra Bayr, porte-parole du SPO dans un communiqué publié par le parti à l'issue du Forum international de la jeunesse pour la solidarité avec le Sahara occidental, organisé à Malaga (Espagne), sous le thème: "L’UE ne doit pas sacrifier les droits humains des Sahraouis au profit des entreprises européennes".

"La Commission européenne ne doit plus se laisser faire chanter par le Maroc et doit œuvrer pour que les droits des Sahraouis deviennent enfin une réalité après 45 ans d'occupation", a encore souligné la porte-parole du SPO, qui a pris part à ce Forum organisé par l'Union de la jeunesse de Saguia El Hamra et Rio de Oro (UJSARIO).

Pour Mme Bayr, "la Cour européenne de justice (CJUE) a déjà été très claire dans ses jugements à deux reprises : l'octroi par le Maroc des droits d'exploiter les ressources auxquelles le peuple sahraoui a légitimement droit, ne serait pas seulement une reconnaissance indirecte par l'UE de l'occupation du Sahara occidental par le Maroc, mais cela nierait également les droits des Sahraouis sur leurs ressources".

"L'ignorance par l'UE de la décision de la CJUE est tout aussi intolérable que la négation des droits humains des Sahraouis!", a-t-elle soutenu, appelant à cet égard la Commission européenne à "accepter enfin les arrêts de la CJUE et à mettre fin aux accords commerciaux illégaux avec le Maroc et aux investissements européens au Sahara occidental".

Pour sa part, la vice-présidente de la Jeunesse socialiste autrichienne (KJO), présente  également au Forum de Malaga, a déclaré: "Le Sahara occidental est la dernière colonie d'Afrique".

"L'UE joue un rôle majeur dans le conflit du Sahara occidental car elle soutient l'occupation marocaine illégale par le biais d'investissements et d'accords économiques illégaux au Sahara occidental", a-t-elle souligné.

Et d'ajouter dans ce sens: "Au lieu de trouver une position compatible avec le droit international et le droit des Sahraouis à l'autodétermination, les gens songent à faire appel. L'UE abandonne tous les principes des droits de l'Homme et de la démocratie dès que les intérêts économiques entrent en jeu. On le voit plus clairement dans les accords de pêche que l'UE a conclus avec la puissance occupante marocaine sur le Sahara occidental".

Les deux responsables autrichiennes ont par ailleurs jugé essentielle et prioritaire "une surveillance indépendante des violations des droits humains dans les territoires occupés", les agressions marocaines contre les Sahraouis, en particulier contre les femmes, étant "intolérables".(SPS)

020/090/700