Ambassadeur sahraoui à Alger: "Notre combat se poursuivra sur les pas de Mandela"

Alger, 17 jul 2021 (SPS) L'ambassadeur de la République sahraouie en Algérie, Abdelkader Taleb Omar a affirmé samedi que "le combat du peuple sahraoui se poursuivra sur les pas de Nelson Mandela jusqu'à libération de tous ses territoires", dénonçant "les pressions exercées par le Makhzen contre les pays soutenant la légalité internationale dans le Sahara Occidental".

"L'Afrique peut s'enorgueillir de l'apport de Nelson Mandela à la civilisation humaine à travers son combat et sa lutte pour la liberté, le respect des droits de l'Homme et la coexistence pacifique sur la base de l'égalité, la démocratie et la légalité internationale", a-t-il déclaré lors du Forum de la Mémoire, organisé à Alger à l'occasion du 103ème anniversaire de la naissance de Mandela.

Dénombrant les qualités du défunt leader sud africain, le diplomate sahraoui a évoqué "des enseignements valables en toutes époques pour les peuples face à l'oppression et pour la résistance de longue haleine malgré le manque de moyens".

"Des discours du défunt, bien des enseignements ont été tirés et érigés en principes dans la vie des individus et des institutions, pour ne citer que le droit à l'enseignement, l'esprit d'initiative et d'anticipation, l'entraide et le travail collectif", a-t-il soutenu dans ce sens.

Rappelant que Mandela avait reçu de nombreux militants sahraouis auxquels il avait exprimé sa solidarité, M. Taleb Omar a mis en avant "les offices du leader sud africain pour convaincre le Makhzen de la nécessité d'un référendum".

"Face aux atermoiements du Maroc et ses manœuvres pour entraver toute solution pacifique, l'Afrique du Sud a procédé, conformément à sa volonté, à la reconnaissance officielle de la RASD, a-t-il poursuivi.

"Le Makhzen a renié tous ses engagements internationaux et oeuvre à la falsification de la nature du conflit partant de sa politique expansionniste soutenue par des puissances coloniales cherchant à préserver leur hégémonie en s'appuyant aux forces de collaborationnisme et de la soumission", a estimé le diplomate sahraoui.

Pour lui, le régime marocain "fait partie des relais du colonialisme dans la région en violation de la légalité internationale et de l'acte constitutif de l'Union africaine (UA), qui insiste sur le respect des frontières héritées au lendemain de l'indépendance et sur l'intégrité  des territoires des Etats membres".

Soulignant que ce régime "a sapé le plan de paix ONU-UA", M. Taleb Omar a cité "entre autres crimes de l'occupant marocain dans la région, les violations des droits de l'Homme, le piétinement des principes sacrés arabo-islamiques à travers la normalisation avec l'entité sioniste et la légalisation des ‘poisons blancs’ en vue du financement des mouvements terroristes".

Il a fait observer, en outre, que "la politique du Makhzen dans la région tend à l'exacerbation continue des tensions" saluant, dans ce sens, "tous les Etats et les Hommes libres du monde qui soutiennent la légalité internationale en supportant toutes les pressions et les chantages".

L'ambassadeur de la République sahraouie a réitéré, à ce propos, que "le peuple sahraoui poursuivra sa lutte avec le soutien des Hommes libres de ce monde, dans le cadre de la légalité internationale réaffirmée par tous les fora internationaux, notamment en cette conjoncture, comme cela a été le cas en réaction au Tweet de l'ex-Président Donald Trump et en réponse à la politique impulsive et 'Baltaguia' du régime d'occupation marocaine, qui a prouvé qu'il est un mauvais élève".

Evoquant l'isolement de Rabat au plan international en raison de son acharnement à imposer la politique du fait accompli, le diplomate sahraoui s'est dit convaincu que "l'occupation marocaine connaîtra le même sort que les anciens régimes ségrégationnistes".

L'association algérienne Machâal Echahid, en coordination avec le Collectif des journalistes algériens solidaires avec le peuple sahraoui (CJASPS) a célébré, samedi dans le cadre du Forum de la mémoire, le 103e anniversaire de la naissance du leader de la lutte anti-apartheid et ancien président de l'Afrique du sud, Nelson Mandela, sous le thème "Mandela: de la guerre de libération au soutien aux mouvements de libération... le cas du Sahara occidental".

Ont pris part à cet évènement, organisé en hommage au leader sud-africain Nelson Mandela, le représentant du ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l'étranger, l'ambassadeur Salah Boucha, le premier ambassadeur d'Algérie en Afrique du Sud, Noureddine Djoudi, le représentant du ministre des Moudjahidine, Mohamed Yahi, l'ambassadeur de la RASD Abdelkader Taleb Omar, le chargé d'affaires à l'ambassade d'Afrique du Sud en Algérie, Patrick Rankhumise, la vice-présidente de l'Assemblée populaire nationale (APN), Saliha Kachi, et le président du CJASPS, Mustapha Aït Mouhoub. (SPS)

020/090/700