Le Venezuela appelle a accélérer le processus de décolonisation du Sahara occidental

Caracas, 27 juin 2021 (SPS) Le ministre des Affaires étrangères du Venezuela, Jorge Arreaza, a appelé à accélérer le processus de décolonisation du Sahara occidental.

Lors de sa rencontre avec le représentant adjoint du Front Polisario à Madrid, Khadijetou Al-Moukhtar, à l'issue du sommet de l'Alliance bolivienne pour les peuples d'Amérique latine (ALBA), qui s'est tenu dans la capitale vénézuélienne, Caracas, le ministre vénézuélien a réitéré la "solidarité et le soutien indéfectible de son pays au droit inaliénable du peuple sahraoui à l'autodétermination et la décolonisation de la dernière colonie sur le continent africain.

Pour sa part, Mme Khadijetou Al-Moukhtar, est revenue sur la situation au Sahara occidental, notamment après la reprise de la lutte armée le 13 novembre 2020, suite à l'agression marocaine contre des civils sahraouis qui manifestaient pacifiquement à la brèche illégale à El-Guerguerat, à l'extrême sud-ouest du Sahara occidental.

Mme Khadijetou a également abordé les violations des droits de l'Homme commises par les forces de l'occupant marocain au Sahara occidental et l'escalade de sa politique de répression et de siège contre les Sahraouis.

La responsable sahraouie a eu de nombreuses réunions bilatérales en marge du Sommet de l'ALBA, tenue du 21 au 23 juin, où elle a été reçue par des partis politiques, des délégations participantes, ambassadeurs et politiciens.

Il est à noter que les participants au sommet de l'ALBA ont adopté "le manifeste du Congrès du bicentenaire des peuples, sur laquelle est soutenu le droit à l'autodétermination du peuple sahraoui et la restauration de la souveraineté de la République arabe sahraouie démocratique (RASD)".

Dans sa déclaration finale après la clôture jeudi de ses travaux, le XIX Sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'ALBA-TCP, "a condamné les violations des droits humains commises par les forces d'occupation marocaines contre les citoyens sahraouis dans les villes sahraouies occupées".

Le Sommet a également "exigé la libération de tous les prisonniers politiques sahraouis qui croupissent dans les prisons du Maroc".

Il a réuni des présidents d'Etats d'Amérique latine, des ministres des Affaires étrangères, des partis politiques et des délégations internationales qui ont assisté au Congrès du bicentenaire des peuples du monde.

Le Sommet qui s'est tenu au Palais Miraflores à Caracas a été inauguré par le président du Venezuela, Nicolas Maduro, en présence des présidents de la Bolivie, des Grenadines, du Nicaragua, de Barbudas, des anciens présidents Evo Morales (Bolivie) et Rafael Correa (Equateur), en plus des ministres des Affaires étrangères du Venezuela, de Cuba et le corps diplomatique accrédité au Venezuela.

Dans le cadre du congrès bicentenaire des peuples du monde tenu à Caracas, le délégué sahraoui a tenu des rencontres bilatérales, en marge de l'événement. (SPS)

020/090/700