L'ISACOM "salue la décision du Parlement européen condamnant le Maroc"

Laayoune occupée, 12 juin 2021 (SPS) La présidente de l'Instance sahraouie contre l'occupation marocaine (ISACOM), Aminatou Haidar a salué, vendredi, la décision du Parlement européen condamnant à l'unanimité le Maroc en raison du chantage exercé contre l'Espagne par l'exploitation des mineurs dans "une migration collective purement inhumaine et immorale".

Dans une déclaration à l'APS, la militante sahraouie a affirmé qu'en dépit de cette décision, "celle-ci n'a pas jeté la lumière sur les véritables raisons derrière l'obstination marocaine", dues, a-t-elle dit, "du laisser-aller et de la complicité de l'UE avec le régime de l'occupant marocain".

L'Union européenne, poursuit Aminatou Haidar, apparait "indulgente" envers le Maroc à plus d'un titre, "d'abord considéré comme partenaire stratégique, jusqu'à la complicité flagrante dans le pillage des richesses du Sahara occidental et la poursuite de l'occupation de ses terres", ajoutant que "cela encouragera le Maroc à violer les lois et la légalité internationales".

Elle a appelé le Parlement et l'union européens à exercer "une pression sur le régime marocain" pour mettre un terme à l'occupation de la République sahraouie.

Le Parlement européen avait adopté, jeudi, une résolution dans laquelle il a rappelé au Maroc que la question migratoire ne pouvait être utilisée à des fins politiques, à plus forte raison lorsque les migrants sont des mineurs.

Il s'agissait aussi, pour le Parlement, de signaler à Rabat que l'adoption de ce genre de méthodes pouvait être considéré comme un geste hostile, pas seulement par l'Espagne, pays ciblé directement, mais par l'Union européenne dans sa globalité. (SPS)

020/090/700