Sultana Khaya: les forces de l'occupation marocaines cherchent à me liquider

Boujdour, 17 fev 2021 (SPS) La militante sahraouie des droits de l'Homme Sultana Khaya a affirmé que les forces de l'occupation marocaine cherchaient à la liquider physiquement à travers l'agression brutale sur son domicile et sa famille, appelant les instances internationales des droits de l'Homme à l'impératif de protéger les civils sahraouis des pratiques répressives du Makhzen.

Revenant sur les détails de l'attaque des forces marocaines contre son domicile familial, Sultana Khaya a indiqué dans une déclaration à l'APS depuis la ville de Boujdour occupée, que "son domicile était encerclé depuis plus de trois mois. Le jour de l'incident, la militante sahraouie Fatma Mohamed El-Hafedh est venu rendre visite au domicile familial où elle a été victime d'actes de violence et de menaces".

La même intervenante a également fait savoir que sa famille et sa sœur El Ouaara n'ont pas échappé à la violence des forces de sécurité marocaines, affirmant que "le commissaire de la police marocaine avait ordonné de la liquider" lorsqu'elle a tenté de filmer les pratiques répressives de l'occupation marocaine.

Précisant que son domicile est toujours encerclé et qu'elle est interdite de sortie et de visites familiales, Sultana Khaya a salué la position des femmes et des jeunes sahraouis qui tentent de briser le blocus en organisant une visite à son domicile le 14 février dernier en dépit de la brutalité des forces de l'occupation marocaines.

Evoquant la situation dans les territoires sahraouis occupés, Mme Sultana Khaya a indiqué que les villes occupées se sont transformées en une grande prison sur fond de l'escalade des forces de l'occupant marocain contre les civils sahraouis sans défense depuis la violation flagrante du cessez le feu le 13 novembre de l'année passée.

Les victoires acquises récemment par la cause sahraouie au double plan politique et militaire ont affolé le régime marocain qui tente "d'exporter ses crises interne et externe vers le Sahara occidental et décharger sa colère contre les civils désarmés", a-t-elle ajouté.

Dénonçant les tentatives marocaines visant à exterminer le peuple sahraoui par la répression et l'intimidation, la militante sahraouie a mis l'accent sur l'attachement du peuple sahraoui à son droit à l'autodétermination pour établir un Etat indépendant.

Elle a appelé la communauté internationale à "faire pression sur l'occupant marocain pour la décolonisation de la dernière colonie en Afrique". (SPS)

020/090/700