Le jeune sahraoui Mohammed Salem Fahim retrouvé mort dans une morgue réfrigérée défectueuse de l'hôpital de Laayoune occupée

Laayoune occupée, 06 fev 2021 (SPS) Le jeune sahraoui Mohammed Salem Fahim, porté disparu depuis 20 jours dans des circonstances mystérieuses, a été retrouvé vendredi matin mort à l'hôpital de la ville occupée de Laayoune.

A cet effet, le Gouvernement sahraoui a tenu le régime marocain et la Communauté internationale pour responsables de la situation déplorable que vit le peuple sahraoui dans les villes sahraouies occupées.

La famille du jeune Mohammed Salem Fahim a retrouvé le corps sans vie de son fils en état avancé de décomposition, au niveau de la morgue réfrigérée défectueuse de l'hôpital de Laayoune occupée, preuve sur "la négligence et le mépris total des fonctionnaires de l'hôpital envers les civils sahraouis", a-t-on  indiqué de sources activant dans le domaine des droits de l'Homme.

Selon les mêmes sources, le cadavre de Mohammed Salem Fahim a été retrouvé 22 jours après sa mort, dans un état avancé de décomposition au niveau de la morgue de l'hôpital "El-Hassen Ben El-Mehdi", ajoutant que la famille du défunt avait signalé aux autorités de l'occupation marocaine la disparition de son fils depuis le 15 janvier dernier.

Toutefois, les autorités marocaines avaient affirmé ignorer l'endroit où se trouvait le jeune disparu, alors que son cadavre était au niveau de la morgue de l'hôpital susmentionné".

La mère du défunt a appelé tous les Sahraouis à "apporter leur soutien à la famille pour éviter qu'un tel acte ne se reproduise contre d'autres Sahraouis".

Le ministre sahraoui des territoires occupés et des communautés sahraouies à l'étranger, Mohamed El-Ouali Akik, a déclaré à l'APS que "l'assassinat du jeune Mohammed Salem Fahim n'est pas le premier du genre, ni le dernier, au vu des pratiques de répression de l'occupation marocaine", dénonçant "la dissimulation du cadavre du défunt à l'intérieur de l'hôpital depuis un long moment, alors que la famille du jeune disparu le cherchait partout même dans les structures sanitaires".

Le ministre sahraoui n'a pas écarté l'implication de l'administration de l'occupation marocaine dans l'assassinat du jeune Mohammed Salem Fahim du moment qu'elle avait dissimulé la nouvelle de sa disparition".

Le responsable sahraoui a tenu la Communauté internationale pour responsable de la protection du peuple sahraoui, l'appelant à l'impératif d'intervenir dans l'immédiat pour mettre un terme aux agressions marocaines qui ne cessent de se multiplier depuis la violation de l'accord de cessez-le-feu le 13 novembre dernier". (SPS)

020/090/700