‘’La déclaration de Trump au Sahara occidental porte un coup sérieux à la diplomatie et au droit international’’ James Baker

Washington, 18 Déc 2020 (SPS) L’ancien secrétaire d’Etat américain et émissaire de l’ONU au Sahara occidental, M. James Baker a publié, hier un article d’opinion sur le Washington Post, alertant les Etats-Unis contre une implication ‘’dangereuse’’ à travers l’actuelle reconnaissance du président sortant Donald Trump au Maroc de sa souveraineté prétendue du Sahara occidental.

‘’Cette proclamation constitue un retrait ahurissant de la part des Etats-Unis des principes du droit international et de la diplomatie que nous avions adopté et respecté depuis des années’’, a martelé M. Baker.  Et de prévenir que ce changement ‘’accéléré’’ déguisé en acte diplomatique, va contribuer à l’impasse en cours dans la résolution du conflit qui a ‘’longuement perduré’’ entre le Maroc et le peuple du Sahara occidental et aura des conséquences ‘’négatives’’ sur la paix dans la région de l’Afrique du Nord.

Il a en outre précisé que M. Trump vise par cette procédure de réorganiser l’échiquier politique dans le Moyen Orient dans le cadre des Accords d’Abraham qui se manifestent actuellement dans la région à travers la tentative de normalisation d’un nombre maximum des pays arabes de ses relations avec l’Etat d’Israël. Ajoutant que ‘’le prix du succès de ces efforts ne doit jamais être l’abandon des Etats-Unis de son engagement au droit à l’autodétermination, le fondement sur lequel ce pays fut crée et auquel il devrait rester attaché’’.

Et de rappeler que depuis le retrait de l’Espagne de ce territoire en 1975, le Maroc a pris le contrôle par force sur le Sahara occidental, alors les Etats-Unis et la communauté internationale avaient refusé de reconnaitre cette proclamation illégitime. Ajoutant que cette situation a commencé à changer depuis un an quand l’Etat d’Israël et l’administration Trump ont proposé au Maroc un ‘’compromis’’ de reprendre ses relations formelles avec l’Etat Hébreu, en échange de reconnaitre la souveraineté marocaine sur le Sahara occidental.

‘’Il y a dans cela un risque d’envoyer un message pour le reste du monde que la non-acquisition des territoires par la force ou l’autodétermination, sont les choix des principes des Etats-Unis’’, a-t-il fustigé. Et de conclure que cela aurait des conséquences néfastes sur la stabilité et la paix dans la région, ainsi que cela pourrait conduire à la détérioration des relations de son pays avec l’Algérie. (SPS)

 

090/097 TRD