Polisario: la nouvelle résolution adoptée par l'AG de l'ONU sur la RASD, un camouflet pour le Maroc

Alger, 13 déc 2020 (SPS) Le représentant du front Polisario à l'ONU, Si Mohamed Omar, a affirmé samedi que l'adoption par l'Assemblée générale (AG) de l'ONU d'une nouvelle résolution concernant le Sahara occidental constituait un coup dur pour l'occupation marocaine et ses tentatives visant à dénaturer la cause sahraouie.

Dans une déclaration à l'APS, le diplomate sahraoui a indiqué que l'affirmation par l'AG de l'ONU de la nature juridique de la cause sahraouie en tant que question de décolonisation ainsi que la responsabilité de l'instance onusienne vis-à-vis du peuple sahraoui constitue un coup dur pour l'occupant marocain et ses tentatives visant la dénaturation juridique de la cause"

"La nouvelle résolution renforcera la position annoncée par le SG  de l'ONU, Antonio Guterres, sur le statut légal du Sahara Occidental en tant que question de décolonisation qui ne peut être résolue qu'à travers le peuple sahraoui en exerçant son droit immuable à autodétermination", a-t-il souligné.

L'Assemblée générale de l'ONU avait adopté, jeudi, sans vote une nouvelle décision sur la question sahraouie, lors de sa 75e session, dans laquelle elle réitéré le statut légal du Sahara occidental en tant que question de décolonisation.

M.Amar a rappelé que la résolution de l'AG était intervenue pour réitérer le droit immuable du peuple sahraoui à l'autodétermination et à l'indépendance conformément aux principes contenues dans la charte de l'ONU

1514 (D-15), mais aussi pour renforcer la position de l'organisation internationale vis-à-vis de la cause sahraouie qui est une question de décolonisation inscrite à l'ordre du jour de la 4e commission et du comité spécial chargé d'étudier la situation en ce qui concerne l'application de la Déclaration sur l'octroi de l'indépendance aux pays et aux peuple coloniaux.

La décision de l'AG intervient en appui à la position de l'ONU quant à la question du Sahara Occidental, d'autant que le porte-parole du SG de l'ONU avait déclaré que M. Guterres a " une position inchangée" sur le Sahara occidental et ce, suite à l'annonce par le président américain sortant, Donald Trump, de la reconnaissance de la prétendue souveraineté du Maroc sur le Sahara Occidental , une décision largement dénoncée aux plans mondial et régional dont la Russie, membre permanent au conseil de sécurité qui a estimé que la position américaine était une décision unilatérale et une violation du droit international.

A signaler que l'AG a pris en considération le rapport du SG présenté à l'AG en date du 29 septembre 2020 dans lequel il a affirmé, entre autres, que la 4e commission relevant de l'AG et le comité spécial chargé d'étudier la situation en ce qui concerne l'application de la Déclaration sur l'octroi de l'indépendance aux pays et aux peuples coloniaux traitent la question sahraouie en tant que "territoire non autonome et une question de décolonisation".

A ce propos, l'AG a insisté sur le droit immuable des peuples à l'autodétermination et à l'indépendance conformément aux principes contenus dans la charte de l'ONU et à la résolution 1514 (D-15) du 14 décembre 1960 portant Déclaration sur l'octroi de l'indépendance aux pays et aux peuple coloniaux.

Rappelant la responsabilité de l'ONU à l'égard du peuple sahraoui, l'AG a demandé au comité spécial chargé d'étudier la situation en ce qui concerne l'application de la Déclaration sur l'octroi de l'indépendance aux pays et aux peuple coloniaux de poursuivre l'examen de la situation au Sahara Occidental en tant que territoire non autonome à décoloniser et de présenter un rapport sur ce sujet à l'AG lors de sa 76e session. Elle a également appelé le SG de lui présenter lors de la même session un rapport sur la mise en œuvre de cette résolution. (SPS)

020/090/700