Le Maroc "a vendu" la cause palestinienne pour un tweet

BIR LAHLOU (Territoires sahraouis libérés), 12 Déc 2020 La Conseillère du président de la République chargée du monde arabe,Mme. Nanna Lebatt Rachid, a qualifié samedi de "non événement" la reconnaissance par Trump de la prétendue souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental, estimant que le régime du Makhzen "a vendu la cause palestinienne pour un tweet".

Dans une déclaration à l’APS, Mme Nanna Lebatt Rachid a affirmé que le président américain sortant, Donald Trump, n'a pas de souveraineté sur le Sahara occidental et que seul le peuple sahraoui a le droit de choisir son destin dans le cadre d’un référendum d’autodétermination libre, juste et équitable, conformément à la légalité internationale.

"Après avoir été rejeté par le peuple américain, Trump, dont les jours sont comptés à la Maison Blanche, a offert à Israël le dernier cadeau de son mandat en imposant la normalisation au Maroc, pays arabe d'Afrique du Nord, en échange d’un tweet sur le Sahara occidental", a déclaré la même responsable.

Pour le peuple sahraoui, l’annonce de Trump est un "non événement" car "elle ne changera pas l'essence de la question sahraouie au regard du Droit international" de même qu'elle "n’entamera pas la lutte du peuple sahraoui pour la libération et l’indépendance de son territoire", a-t-elle souligné.

Qui plus est, "cette décision n’engage que Trump", a-t-elle dit, évoquant les nombreuses réactions qu’elle a suscitées à l’échelle des Etats, des organes et des personnalités internationales, notamment aux Etats-Unis d’Amérique, où plusieurs membres du Congrès l’ont qualifiée de "violation de la légalité internationale". (SPS)

090/097/700