Normalisation des relations israélo-marocaines: James Baker évoque un "compromis cynique "

Washington, 12 déc 2020 (SPS) L’ancien secrétaire d’Etat américain, James Baker, a déclaré vendredi que la normalisation des relations entre le Maroc et Israël représentait un "compromis cynique " qui a " sacrifié " le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination.

Réagissant vivement à l’annonce du président américain sortant, Donald Trump sur la reconnaissance de la prétendue souveraineté du Maroc sur le Sahara Occidental, James Baker a indiqué que l’accord de normalisation devait être conclu de " manière appropriée ( ) et non pas en sacrifiant cyniquement le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination".

James Baker, également ancien émissaire de l’ONU pour le Sahara Occidental, a déclaré " être d’accord " avec James Inhofe, le président de la Commission défense du Sénat américain, lorsqu’il a qualifié cette évolution de "choquante et profondément décevante ".

"Il semblerait que les Etats-Unis d’Amérique, qui ont été fondés avant tout sur le principe de l’autodétermination, a abandonné ce principe s’agissant du peuple du Sahara occidental" s’est indigné James Baker avant de conclure que cette situation était " très regrettable "

Le Maroc a eu déjà à saborder les efforts de cet ancien émissaire américain en 2004 lorsqu’il a rejeté son plan de paix qui maintenait le principe d’autodétermination en exigeant la tenue d’un référendum au terme de cinq années de la mise en œuvre de l'accord de paix. (SPS)

020/090/700