L'union "IUSY" salue la patience et l'attachement du peuple sahraoui aux principes de la légitimité internationale depuis plus de 30 ans

Chahid El-Hafedh, 17 nov 2020 (SPS) L'Union internationale de la jeunesse socialiste "IUSY" a salué la patience et l'attachement du peuple sahraoui aux principes de la légitimité internationale depuis plus de 30 ans, estimant qu'il incombait aux Nations Unies de respecter les promesses qu'elle a faites à ce peuple en 1991, à savoir l'organisation d'un référendum d'autodétermination.

Dans un communiqué parvenu à la SPS, l'IUSY a souligné sa solidarité absolue et totale avec la lutte du peuple sahraoui pour son droit à l'autodétermination.

"L'Union internationale de la jeunesse socialiste réaffirme toutes ses décisions et ses positions en faveur du respect du droit du peuple du Sahara Occidental à l'autodétermination et à l'indépendance, un principe dont tous les peuples du monde devraient jouir, sans discrimination aucune, y compris le peuple du Sahara occidental", lit-on dans le communiqué.

Pendant ce temps, l'IUSY a affirmé suivre avec grande inquiétude les derniers développements au Sahara Occidental, notamment la recrudescence de la tension dans la région d'El Guerguerat, au Sud-Ouest du Sahara Occidental.

L'organisation a appelé dans ce cadre à la fermeture de la brèche illégale d'El Guerguerat car étant une violation de la légitimité internationale, d'autant qu'elle n'existait pas au moment de la signature du plan de règlement de l'Organisation de l'Unité africaine (OUA) et des Nations Unies pour un cessez-le-feu, signé en 1991 par les deux parties.

L'IUSY a en outre exhorté les deux parties du conflit (Front Polisario et Maroc) à reprendre les négociations, sous l'égide des Nations Unies, à l'effet de mettre en œuvre les solutions précédemment convenues, notamment le plan de règlement "OUA-ONU" de 1991 qui prévoit l'organisation d'un référendum d'autodétermination au Sahara Occidental.

Elle a également appelé l'ONU, en particulier le Conseil de sécurité, à une intervention urgente dans la région et exhorté le Secrétaire général de cette organisation à nommer un nouvel envoyé personnel, afin d'amener les deux parties à la table des négociations directes en vue de trouver une solution de règlement à même de mettre un terme à la colonisation marocaine des territoires sahraouis. (SPS)

020/090/700