Report de la 45e Eucoco à l'année prochaine en raison du Covid-19

Bruxelles, 12 sept 2020 (SPS) La 45e Conférence européenne de soutien et de solidarité avec le peuple sahraoui (Eucoco), qui devait se tenir le mois de novembre prochain à Las Palmas (Iles Canaries) en Espagne, a été reportée à l'année prochaine en raison de la crise de Covid-19, selon un communiqué des organisateurs de la Conférence.

Le Groupe de travail de coordination européenne pour la solidarité avec le peuple sahraoui a décidé de reporter l'organisation de la 45e édition de l'Eucoco à l'année prochaine en raison des mesures préventives prises par de nombreux pays, dont l'Espagne, pour freiner la propagation de la pandémie de Covid-19.

Elle a indiqué que le président de la Fédération des institutions espagnoles de solidarité avec le peuple sahraoui, Carmelo Ramirez, a déclaré, lors d'une réunion via visio-conférence, que "compte tenu de la situation sanitaire actuelle en Espagne, l'organe de supervision de l'organisation du colloque devra suivre l'évolution de cette épidémie, ce qui peut rendre impossible les voyages à destination et en provenance d'Espagne depuis certains pays".

M. Ramirez a souligné qu'il était difficile d'assurer l'application et le respect des mesures préventives pendant les jours du colloque, compte tenu du nombre de participants.

D'autre part, les participants à la réunion par visio-conférence, ont débattu d'un ensemble de propositions liées à des alternatives efficaces pour poursuivre le travail de solidarité et de la mise en œuvre des plans d'action élaborés lors de la précédente édition de la Conférence européenne.

D'autres programmes inscrits à l'ordre du jour du Groupe de travail de coordination et de l'ensemble de ses comités, ont été également abordés, ainsi que la situation des droits de l'Homme dans les territoires occupés et les détenus politiques sahraouis dans les prisons marocaines et la commémoration du 10e anniversaire du démantèlement du camp de Gdeim Izik par les forces d'occupation marocaines.

La réunion était également l'occasion pour l'ambassadeur délégué du front Polisario en Europe et à l’Union européenne (UE), Oubbi Bouchraya Bachir, de présenter un rapport détaillé sur la feuille de route élaborée par le gouvernement sahraoui pour l'édification de ces territoires libérés.

D'autre part, le diplomate sahraoui, a évoqué la "campagne de propagande marocaine à travers un petit groupe de ses alliés au sein du Parlement européen concernant le détournement présumé de l'aide humanitaire destinée aux réfugiés sahraouis", soulignant dans le même contexte que "l'Union européenne elle-même et le Programme alimentaire mondial (PAM) ont nié et rejeté toutes ces accusations et allégations visant à dénaturer la réputation du seul représentant légitime du peuple sahraoui, le Front Polisario et sa lutte pour la liberté et l'indépendance".

Il est à noter que la réunion présidée conjointement par le président de l'Eucoco, Pierre Galland et l'ambassadeur Oubbi Bouchraya, a réuni les membres de la Mission sahraouie en Europe et de l'UE et le représentant du Front Polisario en Espagne, Abdallah Al-Arabi, le Président du Comité algérien pour la solidarité avec le peuple sahraoui (Cnasps), Said Ayachi, l'ambassadeur sud-africain, Patrick Ranchemis et des représentants de mouvements de solidarité en Espagne et au Pays basque, en France, en Italie et au Portugal.(SPS)

020/090/700