Espagne: le Conseil municipal de Durango demande la reconnaissance de la RASD

Madrid,01 mars 2018 (SPS) Le conseil municipal de Durango(Pays basque - Espagne) a demandé dans une déclaration rendue publique à l’occasion de la célébration du 42eme anniversaire de la proclamation de la RASD au gouvernement espagnol de reconnaitre la République arabe sahraouie démocratique (RASD).

Dans sa déclaration, le Conseil demande à l’exécutif central d’accorder le statut diplomatique à la délégation du Front Polisario en Espagne comme "unique et légitime représentant du peuple sahraoui".

Par ailleurs le Conseil municipal de Durango a demandé aux entreprises opérant au Sahara occidental de  respecter le droit à la souveraineté permanente sur les ressources naturelles et les principes du droit international relatifs à l’exploitation des ressources naturelles d’un territoire occupé.

Le conseil de Durango a rappelé que le Maroc ne détient en aucun cas la souveraineté sur le Sahara occidental, soulignant que l’Union européenne ne peut signer aucun accord avec le Maroc sans le consentement du Front Polisario comme stipulé dans la récente décision de la Cour de justice européenne, qui a déclaré que l’accord de pêche UE-Maroc n’est pas applicable au Sahara occidental et aux eaux y adjacentes.

Le Conseil a enfin demandé au Maroc de procéder " à la libération immédiate de tous les prisonniers politiques sahraouis" et de mettre fin "aux violations des droits de l’homme dans ses prisons et dans les territoires occupés du Sahara occidental".

Par ailleurs, la coordination espagnole de solidarité avec le peuple sahraoui (ceas-sahara) a annoncé sa participation à la manifestation de la société civile sur les droits de l’homme qui aura lieu à Genève le 16 mars prochain à l’occasion de la tenue de la session du Conseil des droits de l’homme.

La CEAS estime, dans un communiqué, que "participer à cette manifestation est un effort plus que nécessaire dans ces moments importants pour la cause sahraouie".

L’élan de solidarité espagnol avec la cause sahraouie a doublé d’intensité au cours des dernières semaines et notamment avec la commémoration du 42e anniversaire de la RASD et la décision de la Cour de justice européenne qui a exclu le territoire sahraoui et des eaux y adjacents de l’accord de Pèche entre l’UE et le Maroc.

Différentes institutions et entités espagnoles ont ainsi réitéré dans des déclarations institutionnelles leur soutien et leur engagement total avec la cause sahraouie en demandant à la communauté internationale et  particulièrement à l'Espagne de respecter les résolutions internationales devant aboutir à la tenue d’un référendum d’autodétermination qui permettra au peuple sahraoui de décider librement et démocratiquement de son avenir. (SPS)

020/090/700