Sahara occidental : Le représentant du Polisario en Russie dénonce "l'obstination du Maroc"

Moscou, 15 nov 2017 (SPS) Le peuple sahraoui est "déterminé à poursuivre sa lutte pour son indépendance, si l'occupant marocain continue à faire fi des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU qui affirment le droit du peuple du Sahara occidental à l'autodétermination", a indiqué mercredi à Moscou le représentant du Front Polisario en Russie, Mohamed Fadhel Ali Salem.

Dans une déclaration publiée à l'occasion du 42è anniversaire de la signature des accords tripartites de Madrid (14 novembre 1975) qu'il a qualifiés d'"odieux" pour avoir "consacré l'occupation illégale du Sahara occidental par le Maroc", M. Mohamed Fadhel Ali Salem a dénoncé "l'obstination des autorités marocaines à poursuivre leur politique d'oppression et de déni flagrant de la légalité internationale".

"Si les Nations Unies ne peuvent contraindre le Maroc à respecter les principes du droit international, le peuple sahraoui reste, quand à lui, déterminé à poursuivre sa lutte pour l'indépendance", a indiqué M. Mohamed Fadhel qui a rappelé que le 6 septembre 1991, soit après 16 années de guerre, un traité de paix avait été signé entre le Polisario et le Maroc sous les auspices des Nations Unies qui ont institué une Mission des Nations Unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental (MINURSO).

"L'occupant marocain continue cependant de tourner le dos à toutes les résolutions des Nations Unies qui soulignent notamment le droit du peuple sahraoui à déterminer son propre destin à travers un référendum" a ajouté M. Mohamed Fadel Ali Salem, soulignant que le Front Polisario réitère toutefois "sa volonté à coopérer avec les efforts internationaux visant à la décolonisation du Sahara occidental, conformément à la charte et aux résolutions des Nations unies et de l'Union africaine".

Par ailleurs, le représentant sahraoui en Russie a fait remarquer que l'adhésion du Maroc à l'Union africaine (UA) a eu lieu conformément aux dispositions de l'Acte constitutif de l'UA, notamment celles relatives au respect des frontières établies depuis l'indépendance et au respect et à la défense des pays membres de l'organisation africaine, y compris la République arabe sahraouie démocratique (RASD) en tant que membre fondateur à part entière.

M. Mohamed Fadhel Ali Salem a enfin exprimé l'espoir de voir le Maroc "faire preuve de sagesse et revenir à la légitimité internationale en vue de trouver un règlement à la question sahraouie qui reste la dernière colonie en Afrique". (SPS)

020/090/700