Le Front Polisario en Espagne demande la libération les prisonniers de Gdeim Izik

Madrid, 26 juil 2017(SPS) La représentante  du Front Polisario en Espagne, Mme Khira  Bulahi, a demandé au gouvernement de Mariano Rajo d’intervenir auprès du Maroc pour libérer les prisonniers sahraouis du camp de Gdeim izik condamnés récemment à de lourdes peines.

La diplomate sahraouie, a dans un communiqué de presse, indiqué que les  "lourdes peines infligées aux prisonniers sahraouis de Gdeim Izik par le tribunal marocain civil est une répétition des condamnations prononcées par le tribunal militaire avant de souligner que ces condamnations ont été  prononcées sur la base d’aveux obtenus sous la torture, de faux témoignages et des irrégularités sans fin qui ont entaché le procès comme l’ont dénoncé de nombreux observateurs internationaux".

"Ces militants des droits de l'homme des Sahraouis, la plupart condamnés à  des peines allant de 20 ans à perpétuité", a-t-elle ajouté sont des "victimes de la répression de l’état marocain parce qu’ils réclamaient des améliorations sociales et économiques pour le peuple sahraoui, vivant sous l’occupation marocaine depuis que l’Espagne a abandonné le Sahara en 1975 sans parachever le processus de décolonisation".

"Ces militants sahraouis ont passé prés de sept ans dans les prisons marocaines accusés à tord et l’Espagne en tant que puissance administrante ainsi que l’ONU outre les institutions internationales doivent agir pour libérer ces prisonniers", a-t-elle précisé.

Pour ce faire, a-t-elle poursuivi, "je demande au premier ministre,  Mariano Rajoy la médiation auprès du roi du Maroc pour les libérer comme l’ont demandé les partis politiques espagnols, les organisations et même des parlementaires marocains du parti de la justice et le développement".

"L’Espagne, a-t-elle rappelé, a une grande responsabilité et une obligation morale vis à vis du peuple sahraoui qui soufre depuis 42 ans de l’occupation marocaine en espérant que les résolutions de l’ONU soient respectées".

Par ailleurs, la déléguée du Front Polisario en Espagne a tenu à remercier la société espagnole, les partis politiques, les syndicats et les organisations sociales et de solidarité pour leur soutien indéfectible et leur rejet des peines prononcées l’encontre des prisonniers sahraouis. (SPS)

020/090/700