Les femmes sahraouies appellent la communauté internationale à intervenir pour sauver les prisonniers politiques sahraouis

Madrid, 08 mars 2017 (SPS) L’Union nationale des femmes sahraouies (UNFS) a appelé mercredi, à l’occasion de la célébration de la journée mondiale de la femme, coïncidant avec le 8 mars de chaque année, la communauté internationale "à intervenir en urgence pour sauver la vie des prisonniers politiques sahraouis détenus dans les prisons marocaines".

L’UNFS a, dans un communiqué, informé l’opinion internationale que "les violations des droits fondamentaux des Sahraouis par l’occupant marocain se poursuivent et que le peuple sahraoui continue de subir toutes les formes de répression et de violence".

L’Union nationale des femmes sahraouies demande par ailleurs, ajoute le texte, aux organisations et aux institutions internationales d’intervenir de manière urgente "pour venir au secours des prisonniers politiques sahraouis détenus injustement et illégalement dans les prisons marocaines".

L’UNFS demande également la levée de l’embargo médiatique exercé par l’occupant marocain sur les territoires sahraouis occupés, poursuit-on avant de souligner que "la femme sahraouie a toujours oeuvré et continue de le faire pour consolider l’unité du peuple sahraoui jusqu'à ce dernier atteigne son objectif, celui de l’autodétermination et de la liberté".

A l’occasion de la célébration de la journée mondiale de la femme, l’UNFS réaffirme sa "solidarité inconditionnelle avec toutes les femmes du monde, victimes de la répression et de tous les abus" et souligne par ailleurs, que "la femme sahraouie célèbre cette journée mondiale quelques jours seulement après la commémoration du 41 eme anniversaire de la proclamation de la République arabe sahraouie démocratique (RASD".

A ce titre, l’UNFS rappelle le rôle important joué par la femme sahraouie dans l’édification et la construction des institutions de la RASD et toutes les actions menées pour l’amélioration des conditions de la femme sahraouie aussi bien dans les territoires libérés que dans les zones occupées.

L’UNFS salue enfin "la lutte pacifique que mène la population sahraouie pour pouvoir vivre sur sa terre en toute dignité et honneur" et se dit toujours "prête à continuer à militer au coté de l’homme sahraoui afin de garantir plein succès au projet national et de réaliser l’objectif d’être libre et indépendant".

Les femmes sahraouies organisent à cette occasion du 8 mars diverses activités (tables rondes et conférences) à travers diverses régions de l’Espagne afin de "montrer et d’expliquer à l’opinion espagnole et au monde, le rôle joué par la femme sahraouie dans sa lutte pour l’autodétermination et la liberté."

Ces activités permettent également de parler de la situation difficile que vivent les sahraouis en général et les femmes en particulier, depuis plus de 41 ans, qui ont subi et continuent de subir toutes formes de répression, de violence et d’abus. (SPS)

020/090/700 081641 MARS 017 SPS