Nous n'adhérerons à aucun processus de paix au vu de la poursuite du terrorisme marocain et du silence onusien (président de la République)

Bir Lahlou (République sahraouie), 07 déc 2021 (SPS) Le président de la République et Secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali a affirmé que le Front Polisario n'adhèrera à aucun processus de paix, au moment où l'Etat d'occupation impose son régime terroriste sur les territoires sahraouis occupés, et au regard du mutisme inexpliquée de l'ONU.

Dans un nouveau message envoyé au SG de l'ONU Antonio Guerres, le président de la République a affirmé qu'il était tôt de parler de la relance du processus de paix au moment où des Sahraouis sans défense sont la cible d'exactions horribles.

"C'est pourquoi il ne faut pas s'attendre à ce que le Polisario rejoigne tout éventuel processus de paix au vu de la persistance des pratiques terroristes marocaines imposé aux territoires occupés et au silence injustifié des Nations unies", a-t-il écrit dans son message.

Le président de la République a rappelé son dernier message adressé à l'ONU dans lequel il avait affirmé que la persistance de l'Etat d'occupation dans ses crimes cruels contre les civils sahraouis en toute impunité sape, dangereusement, les horizons du processus de Paix mais ferme également les portes devant toute éventuelle solution pacifique devant mettre un terme à l'occupation marocaine du Sahara occidental.

Le Président Ghali a appelé le SG et le Conseil de sécurité onusien à une action urgente visant à mettre terme à la barbarie et aux atteintes ciblant quotidiennement la militante Sultana Khaya et sa famille par l'Etat d'occupation marocain, garantir la protection des militants sahraouis des droits de l'Homme et à assurer la libération immédiate et inconditionnelle des détenus politiques sahraouis, dont le groupe de Gdim Izik, incarcérés dans les prisons marocaines.

Le Front Polisario a fait savoir, dans ce sens, que l'échec des Nations unies et les autres parties prenantes à garantir l'arrêt immédiat des pratiques terroristes contre la famille de Sultana Khaya et les autres militants sahraouis ne laissera aucun choix au Front Polisario que de prendre les mesures nécessaires concernant sa participation à "l'opération politique" ainsi que sa coopération avec la mission des Nations unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental (MINURSO).

"C'est avec une grande inquiétude que je vous écris afin d'attirer votre attention et celle du Conseil de sécurité concernant les actes terroristes permanents commis par l'Etat d'occupation marocain contre la militante Sultana Khaya et sa famille à la ville de Boujdour dans les territoires sahraouis occupés", a écrit le Président Ghali dans sa lettre. (SPS)

020/090/700