L’ONU confirme la poursuite des affrontements militaires au Sahara occidental

New York, 02 mars 2021 (SPS) Le porte-parole du secrétaire général des Nations Unies, Stephane Dujarric, a confirmé, lundi, la poursuite des affrontements militaires au Sahara occidental, alors que le Maroc continue de verser dans le déni de la réalité de la guerre qui fait rage dans les territoires sahraouis occupés et dans certaines localités du sud du Maroc depuis le 13 novembre dernier.

La Mission des Nations Unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (MINURSO) continue de recevoir des rapports faisant état de tirs sporadiques le long du mur de sable marocain, a indiqué M. Dujarric lors d’un point de presse quotidien au siège de l’ONU à New York.

Il a souligné, que "la Mission continue de suivre la situation dans tout le territoire, y compris à El-Guerguerat (au sud-ouest du Sahara occidental), dans la mesure du possible compte tenu de ses capacités tout en exhortant les parties (Maroc/Front Polisario) à faire preuve de retenue".

La déclaration du porte-parole du secrétaire général de l'ONU vient réfuter une fois de plus les allégations de Rabat, qui s'efforce de dissimuler la guerre qui fait rage au Sahara occidental et dans certaines régions du sud du Maroc depuis plus de trois mois.

Malgré les tentatives marocaines de minimiser la gravité de la situation, les attaques de l'armée de libération populaire sahraouie (ALPS) se poursuivent contre les sites de retranchement des soldats de l'occupation marocaine, qui ont subi davantage de pertes en vies humaines et matériels le long du mur de la honte, affirme l’armée sahraouie.

L'armée marocaine dont le moral est au plus bas, selon des experts militaires, a subi de nombreuses pertes en équipements et en vies humaines, selon l'armée sahraouie.

Les forces armées marocaines ont mené le 13 novembre 2020, en violation du cessez-le-feu de l'ONU de 1991, une agression militaire à El Gurguerat où des Sahraouis civils manifestaient pacifiquement pour réclamer la fermeture définitive de la brèche illégale créée par le Maroc au mur de sable. (SPS)

020/090/700