Une association sahraouie dénonce l'implication du navire "IVX phoenix" dans le pillage du phosphate

Laayoune occupée, 18 jan 2021 (SPS) L'Association pour le contrôle des ressources naturelles et la protection de l'environnement du Sahara occidental a dénoncé l'implication du navire "IVX phoenix" dans des opérations de pillage du phosphate dans les territoires sahraouis occupés, réitérant son appel aux Nations unies à intervenir afin de prendre les mesures strictes devant mettre terme au pillage des ressources naturelles sahraouies par le Maroc.

"Dans le cadre des opérations de suivi menées par l'association, un navire immatriculé 774862 et battant pavillon panaméen a été repéré au niveau du port d'exportation de phosphate de la ville occupée de Laayoune, et qui était sur le point de quitter le port en direction de la Nouvelle-Zélande chargé de phosphate sahraoui et ce dans le cadre des opérations de pillage effectuées par les forces de l'occupation marocaine au vu du monde entier", a fait savoir l'Association pour le contrôle des ressources naturelles et la protection de l'environnement dans un communiqué.

Rappelant le statut juridique du territoire sahraoui, étant un territoire non autonome dont le peuple n'exerce toujours pas son droit à l'autodétermination, la même association a relevé "le caractère illégal de ces opérations de pillage dans lesquelles ce navire est impliqué".

"Les opérations de pillage des ressources sahraouies menées par l'occupation marocaine constituent une violation flagrantes des chartes et pactes internationaux", a poursuivi la même source.

L'association sahraouie a appelé "les Etats et Gouvernements, auprès desquels le navire pourrait demander des autorisations pour traverser les eaux territoriales, à lui refuser l'accès, à l'instar de ce qu'ont fait l'Afrique du Sud et le Panama".

Elle a également exhorté "la société civile néo-zélandaise et l'ensemble des organisations qui soutiennent le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination et qui se trouvent à proximité des itinéraires du navire à réagir rapidement afin de l'empêcher de transporter le phosphate pillé du Sahara occidental".

Insistant sur l'impératif pour les Nations unies d'assumer ses responsabilités envers le peuple sahraoui en vue de lui permettre d'exercer son droit à disposer de ses richesses, l'association sahraouie a appelé le Conseil de sécurité onusien à prendre des mesures coercitives contre l'occupation marocaine à même de l'empêcher de poursuivre le pillage du phosphate sahraoui". (SPS)

020/090/700