El-Guerguerat : la communauté internationale doit condamner le Maroc pour son agression

Rome, 22 nov 2020 (SPS) Le Réseau italien pour la paix et le désarmement a exhorté la communauté internationale à condamner le Maroc pour son agression militaire contre les civils sahraouis à El-Guerguerat, avertissant que tout échec dans le règlement du conflit au Sahara occidental entraînerait davantage de souffrances, de violence et d'instabilité dans toute la région.

Le Réseau a souligné, dans un communiqué, que "le royaume du Maroc bloque le plan de paix depuis des années, en bloquant l'organisation d'un référendum d'autodétermination pour le peuple sahraoui, comme le prévoit la résolution 690 (1991) du Conseil de sécurité par laquelle la MINURSO était déployés dans les territoires sahraouis".

"A la lumière de la grave escalade et de la tension croissante à côté du Mur de la honte", le Réseau italien a appelé "le Royaume du Maroc à retirer immédiatement ses forces militaires pour maintenir la trêve en place depuis 1991".

L'organisation italienne a exhorté les Etats membres de l'Union européenne (UE) à condamner l'opération militaire menée par les troupes marocaines contre des civils sahraouis dans une zone supervisée par l'ONU.

L'agression marocaine a suscité une large vague d'indignation et de condamnation internationale parmi les classes politiques et populaires et les organismes de défense des droits de l'Homme qui ont demandé à l'ONU d'agir rapidement en vue d'un règlement du conflit du Sahara occidental, conformément à la légalité internationale.

D'autre part, plusieurs parties internationales ont imputé la montée de tensions dans la zone d'El-Guerguerat, suite à l'agression militaire marocaine contre des civils sahraouis, aux atermoiements de l'ONU dans la mise en œuvre du plan de paix dans la région, notamment son volet relatif à l'organisation d'un référendum d'autodétermination, seule solution de règlement.

A cet effet, ils ont tenu le Maroc pour responsable des conséquences de sa violation de cessez-le-feu signé avec le Front Polisario en 1991, sous l'égide de l'ONU. (SPS)

020/090/700