Eucoco: l'ONU appelée à défendre le droit à l'autodétermination du peuple sahraoui

Bruxelles, 01 aout 202 (SPS) Le Président de la Conférence européenne de soutien et de solidarité avec le peuple sahraoui (Eucoco), Pierre Galand a appelé le secrétaire général de l'ONU à "travailler davantage pour arrêter les conflits armés et éliminer le colonialisme en défendant le droit inaliénable à l'autodétermination du peuple sahraoui".

Le président de l'Eucoco qui rassemble des centaines d'associations à travers l'Europe, a, dans une lettre adressée à Antonio Guteress, confirmé son "soutien aux Nations Unies à l'occasion de son 75e anniversaire", appelant l'organisation onusienne à "défendre et promouvoir le préambule et l'article 30 de la Déclaration universelle des droits de l'Homme, surtout dans certaines situations d'extrême injustice internationale comme au Sahara occidental".

"Nous souhaitons vous demander, de travailler davantage pour essayer d'arrêter les conflits armés en améliorant les négociations de paix et les nouveaux traités visant à éliminer l'occupation illégale et le colonialisme, en défendant le droit inaliénable à l'autodétermination du peuple sahraoui", a insisté M. Galand.

Il a rappelé que "le processus de paix au Sahara occidental est vraiment important, surtout pour le peuple sahraoui, et qu'il est nécessaire de trouver un nouvel Envoyé spécial le plus tôt possible".

"Le peuple sahraoui attend depuis 45 ans pour rentrer chez lui, il est donc temps maintenant de respecter ses droits fondamentaux", a-t-il lancé.

Inscrit depuis 1966 sur la liste des territoires non autonomes, et donc éligible à l'application de la résolution 1514 de l'Assemblée générale de l'ONU portant déclaration sur l'octroi de l'indépendance aux pays et peuples coloniaux, le Sahara occidental est la dernière colonie en Afrique, occupé depuis 1975 par le Maroc, soutenu par la France. (SPS)

020/090/700