Futsal/CAN à El Aaiun occupée: une violation flagrante du droit international

Abuja , 24 JAN 2020 (SPS)  - Le Mouvement nigérian pour la libération du Sahara occidental a condamné l'intention de la Confédération d’Afrique de Football (CAF) d'organiser la CAN-2020 de futsal dans la ville sahraouie occupée d'El Aaiun , en complicité avec les autorités d'occupation marocaines.
 
Le Mouvement nigérian a affirmé, dans un communiqué publié vendredi , qu'"aucun pays au monde ne reconnaît la prétendue souveraineté du Royaume du Maroc sur le Sahara occidental", considérant que "la tentative de Rabat, avec l'aide de la CAF, de tromper le monde en organisant un tournoi sportif dans la ville d'El Aaiun occupée, qu'il occupe militairement, est une violation flagrante du droit international".
Le communiqué a indiqué également que la position et les décisions de l'Union africaine (UA) à cet égard sont "claires", car l'UA a condamné de telles manifestations dans les territoires occupés du Sahara occidental sous le nom de "Crans Montana".
 
La déclaration du Mouvement nigérian condamne également "la politique menée par l'occupation marocaine, qui est passée de l'occupation militaire au pillage des ressources naturelles et enfin à l'utilisation du sport comme une autre arme pour légitimer l'occupation".
 
"Afin d'éviter ce type de décision embarrassante à l'avenir, la Confédération africaine de football (CAF) doit adopter les cartes officielles approuvées par l'Union Africaine ou les Nations Unies pour déterminer le lieu des événements sportifs", a indiqué le mouvement dans son communiqué.
Le communiqué indique que "le Mouvement n'a aucun problème à organiser des manifestations sportives dans les territoires marocains, mais s'il dépasse ses frontières internationalement reconnues pour organiser un événement, il sera condamné et considéré comme une violation du droit international".
 
Plusieurs pays et organisations ont dénoncé la persistance du Maroc à organiser cette compétition dans la ville sahraouie occupée d'El Aaiun  , s'opposant vigoureusement à une démarche qui ignore la légalité internationale et les résolutions onusiennes relatives au règlement du conflit au Sahara occidental.
 
En réaction à la persistance du Maroc, puissance occupante, à maintenir cette compétition continentale à El Aaiun occupée, la Fédération sud-africaine de football (SAFA) a annoncé le retrait de son équipe nationale de ce rendez-vous continental, alors que l'Algérie, à travers sa fédération de football (FAF), a énoncé cette domiciliation auprès de la Confédération africaine de football (CAF), exprimant également son entière "opposition".
 
Pour la fédération sud-africaine, "la SAFA a décidé de déclarer forfait (...) car le Maroc persiste à organiser le tournoi à El Aaiun , qui se situe dans le Sahara occidental occupé", a indiqué un communiqué de la Fédération, tout en se disant "conscients du risque d’amende qu’inflige la CAF et d'autres répercussions faisant suite à notre décision".
 
"Le Maroc reste une puissance occupante au Sahara occidental, illégalement, et le gouvernement sud-africain ne reconnaît jamais la souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental".
 
Pour sa part, la Fédération algérienne de football a adressé une lettre au président de la CAF dans laquelle elle "dénonce et s’oppose" à la domiciliation de la CAN de futsal 2020 (28 janvier - 7 février) par le Maroc dans la ville sahraouie occupée d'El Aaiun .(SPS).
97/090   24017002020