Droits de l'Homme: une Ligue sahraouie exige l'intervention d'organisations internationales pour faire pression sur l'Etat marocain

EL-Aaiun occupée  ,31 MAI 2019(SPS)- La Ligue pour la protection des prisonniers sahraouis dans les prisons marocaines (LPPS) a condamné jeudi l'arrestation arbitraire de son président, membre du groupe Gdeim Izik, Abderrahmane Zayou, exigeant l'intervention urgente d'organisations internationales pour faire pression sur l'Etat marocain afin qu'il renonce aux mesures d'expulsion et de déplacement illégales.

La Ligue pour la protection des prisonniers sahraouis dans les prisons marocaines, dans un communiqué publié pour l'occasion a expliqué que "les /autorités d'occupation marocaines ont arbitrairement expulsé le président de la Ligue pour la protection des prisonniers sahraouis dans les prisons marocaines (LPPS) ce 29 mai 2019, le responsable du parti politique sahraoui et membre du groupe Gdeim Izik, Abderrahmane Zayou, travail à la Délégation du logement à El Ayoun occupée vers la ville de Kalaat Sraghna au centre du Maroc".

"Cette mesure arbitraire intervient quelques jours après que les autorités d'occupation marocaines aient interdit l'organisation de la (Plate-forme du ramadhan) par la Ligue pour la protection des prisonniers sahraouis au siège de l'ASVDH. La même mesure intervient également après l'expulsion arbitraire du vice-président de la même organisation, Hasanna Douihi, vers la ville de Boujdour occupée", a souligné la Ligue, soutenant que "ces faits révèlent l’intention de vengeance des autorités d’occupation marocaines vis-à-vis des activistes sahraouis qui défendent le droit à l’autodétermination du peuple sahraoui".

A la Ligue pour la protection des prisonniers sahraouis dans les prisons marocaines, "nous dénonçons la politique systématique d'expulsion et de /déplacement arbitraires menée par l'occupation marocaine à l'encontre de militants sahraouis, et nous exprimons notre solidarité inconditionnelle avec les victimes de cette politique qu'Abderrahmane Zayou fut la dernière d'elles."

La Ligue a tenu à exprimer sa "solidarité inconditionnelle avec le président de la Ligue et toutes les victimes de la politique d'expulsion et de déplacement et toutes les victimes de la politique d'expulsion et de déplacement", exigeant "l'intervention urgente d'organisations internationales pour faire pression sur l'Etat marocain afin qu'il renonce aux mesures d'expulsion et de déplacement illégales".

"Notre adhésion à tous les moyens légaux pour lutter contre les procédures illégales d'occupation marocaine", a conclu la LPPS.(SPS).

 

090/97/700