L'extension de l'accord commercial Maroc/UE signifie l'exploitation illégale des ressources sahraouies

Rome, 17 jan 2019 (SPS)  Le parlement de la province d'Emilie-Romagne (Nord d'Italie) a dénoncé, dans une recommandation, l'accord commercial entre l'Union Européenne (UE) et le Maroc incluant les territoires sahraouis, estimant qu'il s'agit là du "pillage" et de l'"exploitation illégale" des ressources du peuple sahraoui, toujours sous le joug de l'occupation marocaine.

"Le Sahara Occidental est un pays occupé qui attend toujours l'application de la légalité internationale et la décolonisation, à travers l'organisation du référendum d'autodétermination", a indiqué le parlement de cette province italienne, dans une recommandation rendue publique à l'issue d'une séance de débats qui s'est déroulée en présence de députés représentant les différents partis politiques italiens.

Dans cette recommandation, le parlement affirme que toute exploitation des ressources sahraouies dans le cadre d'un accord avec le Maroc constituait une "exploitation illégale", à laquelle les pays européens ne devraient guère y adhérer.

Le Parlement dénonce "tout autre accord contraire aux arrêts de la Cour de Justice de l'Union Européenne (CJUE) qui a déjà émis sa décision", appelant les gouvernements de l'UE et compagnies européennes à "prendre conscience" et à rejeter toute exploitation illégale des ressources d'un peuple, dans le cadre d'un accord avec son occupant".

Les représentants des partis politiques au sein de cette instance législative ont exprimé le souhait de voir la légalité et le Droit internationaux appliqués au Sahara Occidental, en vue de permettre au peuple sahraoui d'exercer son droit à l'autodétermination, d'amener le Maroc à "s'engager sérieusement dans les efforts internationaux visant à trouver une solution juste et définitive à ce long conflit et d'instaurer la sécurité et la stabilité dans la région".

Le parlement réaffirme le soutien de la province à la lutte du peuple sahraoui pour la liberté et l'indépendance, tout en continuant à prêter aide aux réfugiés sahraouis, à travers la réalisation de projets et la poursuite de l'appui aux secteurs névralgiques, dont l'enseignement, la santé et l'eau.

La présidente de la province italienne, accompagnée de plusieurs parlementaires et militants de la société civile d'Emilie-Romagne, a effectué une visite dans les camps de réfugiés sahraouis et les territoires libérés, lors de laquelle elle a rencontré le président de la République et Secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali et participé à plusieurs célébrations organisées par le peuple sahraoui, outre la signature d'accords de jumelage et d'amitié entre des villes de la province et des daïras de la République arabe sahraoui démocratique (RASD) et la mise en œuvre de plusieurs projets humanitaires.

La province Emilie-Romagne dont la capitale est la Bologne est située au nord de l'Italie. Elle compte près de 4.3 millions d'habitants. (SPS)

020/090/700