Appel au déminage rapide des mines qui menacent la vie des citoyens sahraouis et leurs cheptels

Bir Lahlou, 18 déc 2018 (SPS) Le président de la République, SG du Front Polisario, M. Brahim Ghali, a lancé un appel urgent au SG de l’ONU, Antonio Guterres, afin d’intervenir pour accélérer le déminage des mines qui menacent la vie quotidienne des citoyens sahraouis et leurs cheptels des deux cotés du mur de la honte qui divise le peuple sahraoui en deux parties depuis plus de quatre décennies.

"Nous vous exhortons à intervenir pour accélérer le déminage de ces mines, qui représentent une menace quotidienne pour la vie des citoyens sahraouis et de leurs biens" paradoxalement, la saison des pluies, qui offre à nos citoyens la possibilité de s’installer sur les terres sahraouies des deux côtés du mur d’occupation marocain, où elle est censée être une saison de paix et de bien-être, s’accompagne malheureusement d’explosions de mines marocaines, y compris ceux emportés par les inondations, qui sont souvent semées par les forces marocaines", a écrit le président de la République.

"Le vendredi 14 décembre 2018, deux mines terrestres marocaines ont causé la mort du citoyen sahraoui Mahfoud Chacrad et de graves blessures à d'autres personnes", a ajouté le président de la République dans sa lettre.

Le président Gali a souligné que le Front POLISARIO, qui adhérait aux exigences du Traité d'Ottawa d'interdiction des mines et avait signé l'instrument d'engagement à l'Appel de Genève en 2005, "lance un appel à la communauté internationale, afin d’ imposer des mesures concrètes et amener le Royaume du Maroc à éliminer ce danger imminent qui constitue une menace réelle pour la vie et les biens des citoyens sahraouis". (SPS)

020/090/TRD