La jeunesse sahraouie n'est pas satisfaite de la position de l'ONU à l'égard de la question sahraouie (SG de l'UJSARIO)

Aousserd (Camp de réfugiés sahraouis), 8 déc 2017 (SPS) Le secrétaire général de l'Union de la jeunesse de Saguia El Hamra et Rio de Oro (UJSARIO), Zine Sid Ahmed, a indiqué vendredi que la jeunesse sahraouie "n'est pas satisfaite" de la position de l'ONU à l'égard de la question sahraouie et "est convaincue que ce qui a été pris par la force ne peut être récupéré que par la force".

"Le processus de paix au Sahara occidental est au point mort depuis 25 ans au cours desquels l'occupant marocain a pillé les richesses du peuple sahraoui, violé les droits de l'Homme dans les territoires occupés et érigé le plus grand mur de séparation qui scinde les territoires sahraouis, d'où la nécessité d'un changement en accord avec la réalité", a déclaré M. Zine Sid Ahmed avant l'ouverture du 9e Congrès de l'UJSARIO au camp de réfugiés sahraouis d'Aousserd.

La jeunesse sahraouie "ne tolère plus les atermoiements de la communauté internationale s'agissant du droit du peuple sahraoui à l'autodétermination" et "est convaincue que ce qui a été pris par la force ne peut être récupéré que par la force", a affirmé le secrétaire général de l'UJSARIO qui est candidat à sa propre succession.

"En tant que jeunes, nous sommes pour la paix et  le dialogue mais si la guerre est l'ultime solution, alors nous sommes prêts pour la mener", a-t-il dit. "Le sort de toute la région est lié à celui du Sahara occidental d'où la nécessité de régler cette question dans les plus brefs délais", a-t-il prévenu.

De nombreuses associations, organisations juvéniles et personnalités soutenant la cause sahraouie de plusieurs pays comme l'Algérie, la Suède, la France, l'Allemagne, l'Espagne, les Etats-Unis d'Amérique, la Colombie, le Mexique, la Jordanie, la Syrie, la Tunisie et la Namibie sont attendues à cet événement, a fait savoir le responsable.

L'Union de la jeunesse de Saguia El Hamra et Rio de Oro est une organisation qui encadre tous les jeunes sahraouis qui défendent le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination et à l'indépendance. Créée en 1984, l'UJSARIO est membre d'organisations arabes, régionales et internationales et participe régulièrement à des colloques régionaux et internationaux où elle défend la cause sahraouie et le droit du peuple sahraoui à la liberté et à l'indépendance.(SPS)

020/090/700