Exploitation illégale des ressources du Sahara occidental : WSRW lance une pétition contre les négociations commerciales UE-Maroc

Londres, 6 juil 2017 (SPS) Une pétition dénonçant les négociations commerciales en cours entre l’Union européenne (UE) et le Maroc impliquant les ressources naturelles des territoires sahraouis a été lancée jeudi par l’observatoire des ressources du Sahara occidental (WSRW).

Sous le titre "stop aux négociations commerciales UE-Maroc sur le Sahara occidental", la pétition appelle l’Union européenne à respecter la décision de sa propre Cour de justice et à cesser toutes les négociations commerciales avec le Maroc impliquant les ressources du Sahara occidental.

Pour rappel, la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a statué en décembre 2016, que l’accord de libre-échange en matière d’agriculture et de pêche conclu en 2012 entre l’UE et le Maroc n’est pas applicable au Sahara occidental.

La CJUE a jugé que le Maroc et le Sahara occidental sont deux territoires distincts, relevant de souverainetés distinctes, soulignant également dans son arrêt qu'"il ne peut y avoir aucune exploitation économique au Sahara occidental sans le consentement du peuple sahraoui".

"En tant que chantre de l’Etat de droits de l’Homme, l’UE doit respecter des droits du peuple sahraoui et négocier le commerce des produits du Sahara occidental avec son représentant, le Front Polisario", soutient la pétition de WSRW.

Elle relève qu'"il semble que la Commission européenne cherche à contourner la décision de la CJUE en négociant exclusivement avec le Maroc et en ignorant le représentant exclusif, légitime et reconnu par l'ONU du peuple du Sahara occidental, le Front Polisario".

L’observatoire dénonce le fait que la Commission européenne "négocie la révision d’un accord UE-Maroc qui permettrait de continuer à importer des marchandises du Sahara occidental", rappelant que ce dernier est inscrit sur la liste des territoires colonisés de l’ONU. 

"Nous croyons que les droits et l'avenir du peuple sahraoui et les principes fondamentaux de l'ordre juridique européen qui concernent tous les Européens, ne peuvent être écartés simplement pour des intérêts géopolitiques et commerciaux de quelques-uns", souligne l’observatoire.

Il insiste que l'UE doit respecter le droit européen et international et se conformer au jugement de la Cour de justice de l'UE qui stipule clairement que le Maroc "n'a pas de mandat" pour négocier avec l'UE au nom du peuple du Sahara occidental.

WSRW qui ambitionne de recueillir 10.000 signatures pour sa pétition publiée en ligne, vise à  "envoyer un signal fort" à l’UE pour qu’elle cesse son commerce illégal avec le Maroc.

Pour rappel, le Parlement européen, réuni mercredi en session plénière en France, a réaffirmé sa détermination à "mettre à exécution" l'arrêt de la CJUE du 21 décembre sur le Sahara occidental.(SPS)

020/090/700