Visite du président Brahim Ghali à Cuba: un soutien à la cause sahraouie sur le plan international

Havane (Cuba), 01 jun 2017 (SPS) La dernière visite effectuée par le président de la République, Brahim Ghali à la République de Cuba reflète, en termes d'accueil et d'activités, la nature des fortes relations unissant les deux pays et le soutien à la cause sahraouie sur le plan international, ce qui constitue une réponse claire au Maroc qui tente un rapprochement avec La Havane au détriment de l'Etat Sahraoui, a indiqué le journal américain arabophone "Watan".

Le journal, qui relatait la visite du président Brahim Ghali à la République de Cuba, a estimé que l'accueil qu'a accordé M. Castro au président sahraoui "est un camouflet pour le souverain marocain" qui n'avait pas eu l'opportunité d'avoir un tel accueil par les autorités cubaines lors de sa visite au pays le mois d'avril dernier.

"Le président cubain, Raul Castro a reçu le Secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, au deuxième jour de la visite du président sahraoui à Cuba, ce qui dément les informations qui parlent d'une normalisation totale des relations entre la Maroc et Cuba, particulièrement après la visite de Mohamed VI à la Havane le mois dernier", lit-on dans le journal.

"Le conflit entre le Sahara occidental et le Maroc a été récemment marqué par l'"escalade et la provocation du Maroc, notamment la violation du cessez-le-feu dans la région tampon d'El Guergarate. Il y a aussi les graves violations des droits de l'homme dans les territoires sahraouis occupés et les simulacres de procès avec la poursuite de l'embargo et le déploiement des forces marocaines qui se déguisent tantôt en civil et tantôt en militaire en continuant à voler les ressources naturelles du Sahara Occidental", a déclaré le président sahraoui lors de la visite qu'il a effectuée à la Havane du 26 au 28 mai en cours.

A l'issue de sa rencontre avec le président Ghali, M. Raul Castro a réaffirmé la position de principe de son pays favorable à l'accès du peuple sahraoui à son droit à l'autodétermination, et revendiqué l'accélération de l'application des décisions onusiennes y afférentes.

Le président Ghali a appelé, à partir de l'Institut cubain d'amitié avec les peules, l'ONU et la communauté internationale en général "à agir avec fermeté" pour mettre fin à des décennies de politiques d'expansion et d'occupation illégale, d'entraves et de tergiversations adoptées par l'Etat marocain, affirmant la disponibilité du front Polisario à coopérer avec l'ONU pour garantir le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination.

"Le Maroc doit avoir assez de courage pour admettre une décision libre, souveraine et démocratique du peuple sahraoui et non davantage d'entraves et d'épuisement des moyens du peuple marocain et peuples de la région", a-t-il martelé.

Les deux présidents ont convenu de la nécessité de "renforcer les relations historiques solides" entre les deux pays et peuples et les liens, de fraternité, d'amitié, de solidarité et de coopération. (SPS)

020/090/700