Le Front POLISARIO partage les préoccupations du SG de l’ONU concernant la situation présente dans la région de Elgargarat au Sahara occidental (communiqué)

Bir Lahlu, 26 fev 2017 (SPS) Le Front POLISARIO a exprimé dimanche son partage des préoccupations du SG général de l’ONU concernant la situation présente dans la région de Elgargarat au Sahara occidental et son soutien à l’appel de ce dernier pour le respect de l’esprit et de la lettre du cessez-le-feu en vigueur, depuis 1991, dans le cadre de la mise en application du plan de règlement ONU-OUA dont l’aboutissement reste la tenue d’un référendum d’autodétermination du peuple du Sahara occidental.

 

Voici le texte intégral du communiqué du Front Polisario :

 

"FRONT POLISARIO

 

COMMUNIQUE

 

Le Front POLISARIO partage les préoccupations du Secrétaire général de l’ONU concernant la situation présente dans la région de Elgargarat au Sahara occidental et soutient son appel pour le respect de l’esprit et de la lettre du cessez-le-feu en vigueur, depuis 1991, dans le cadre de la mise en application du plan de règlement ONU-OUA dont l’aboutissement reste la tenue d’un référendum d’autodétermination du peuple du Sahara occidental.

Cependant le Front POLISARIO tient à rappeler  que la situation à Elgaragarat n’est pas un fait isolé et partant seule une prise en compte de l’état du processus de décolonisation du Sahara occidental dans son ensemble est à même de permettre le dépassement de la tension actuelle. Au moment de l’établissement du cessez-le-feu il n’y avait ni route, ni trafic commercial entre le mur de l’occupation marocain et la frontière mauritanienne. L’existence de ce trafic, aujourd’hui, est une violation du statut du Territoire et du cessez-le-feu car il constitue un changement du statu quo dans la zone tampon.

La décision marocaine, aujourd’hui,  de faire reculer, de quelques centaines de mètres, ses troupes près de Elgargarat est de la poudre aux yeux et cache mal le mépris de Rabat pour la légalité internationale, son obstination et son refus, depuis presque trois décennies, de permettre la mise en application des résolutions du Conseil de sécurité et de l’Assemblée générale sur le Sahara occidental.

La situation actuelle et tout ce qui peut en découler est de la responsabilité du seul Maroc qui empêche la mise en application du plan de règlement, refuse  la négociation, entrave les efforts de l’Envoyé personnel, expulse à sa guise le personnel de la MINURSO, viole impunément les droits de l’homme et pille les ressources naturelles du Territoire. 

Le Front POLISARIO réitère son soutien aux  efforts du Secrétaire général et son Envoyé personnel en vue de l’application des résolutions des Nations unies consacrant le droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination et à l’indépendance.

Bir Lahlou, le 26 Février 2017”. (SPS)

020/090/00 261951 FEV 017 SPS