"La solution au conflit du Sahara occidental est d’organiser le référendum" (déléguée du Polisario en Espagne)

Madrid, 19 oct 2016 (SPS) La déléguée du Front Polisario en Espagne, Mme Khira Boulahi a indiqué mercredi que "la solution au conflit du Sahara Occidental est d’organiser le référendum d’autodétermination" afin de mettre fin à 40 ans d'occupation et de souffrance du peuple sahraoui.

La déléguée du Front Polisario a en outre souligné, à Murcie, en marge des journées culturelles du Sahara Occidental organisées dans cette ville, que "l’Espagne devrait exiger du Maroc de respecter les résolutions onusiennes", ajoutant que "la situation au Sahara occidental est un problème politique et une violation au droit international" et cela , a-t-elle précisé, est dû "à une décolonisation non achevée et qui doit être résolue par le biais d’un référendum".

Ce référendum, a-t-elle précisé, devrait être organisé "pour compléter le processus de paix que le Maroc n’a pas la volonté de s’y conformer", car il est conscient "que les Sahraouis vont voter pour l’indépendance".

Mme Bulahi a encore indiqué que le Sahara occidental et le Maroc sont deux "entités différentes et voisines ayant beaucoup de choses à partager" et ce qui les divise, a-t-elle expliqué, sont "les intérêts annexionnistes qu’a le Maroc sur le Sahara occidental".

Revenant sur le rôle que devrait jouer l’Espagne dans le règlement de ce conflit, la représentante du Front Polisario à Madrid a souligné qu’il y’a deux Espagne, d’une part un gouvernement central qui devrait jouer un rôle plus actif et précisément, à la veille de sa présidence du Conseil de sécurité des Nations Unies, et d’autre part une Espagne représentée par les citoyens et les entités qui "sont solidaires avec le peuple sahraoui depuis 40 ans et qui ne cessent de l’aider dans tous les domaines".

Lors de ces journées culturelles du Sahara occidental organisées à l’université de Murcie, de nombreux universitaires et étudiants et hommes politiques de la région de Murcie ont assisté dans la soirée de mardi à l’inauguration de cette manifestation qui permet, selon le vice recteur de cette université Sergio Plata, de "faire connaître la question sahraouie à l’opinion publique dans la région de Murcie et spécialement dans le milieu estudiantin".

Cette manifestation permettra aux universitaires d’exposer différentes facettes de la vie du peuple sahraoui, de sa culture et de sa situation actuelle sous l’occupation et les souffrances qu’endurent les réfugiés depuis plus de 40 ans et également des liens culturels et historiques qui lient les peuples espagnol et sahraoui.(SPS)

020/090/700 191641 OCT 016 SPS