Camps de réfugiés sahraouis/Intempéries: Les agences humanitaires de l’ONU appellent à une réponse urgente

Chahid El Hafed, 21 août 2016 (SPS) Les agences humanitaires des Nations Unies ont conjointement évalué l'impact de la forte tempête accompagnée de fortes pluies qui ont frappé le camp de réfugiés d'El Aaiun, appelant à une réponse commune, urgente et appropriée.

"Le HCR, le PAM, l'UNICEF et l'OMS exhortent les donateurs et les parties concernées à contribuer pour permettre aux agences humanitaires et leurs partenaires à faire face à la situation humanitaire catastrophique dans les 3 districts du camp de El Aaiun qui ont été les plus touchées par la tempête", a déclaré un communiqué vendredi.

"Des événements similaires, exacerbent une situation déjà difficile d'une population de réfugiés vulnérables qui a été durement touchée par la réduction continue du niveau de financement."



"La tempête a été survenue presque un an après des conditions météorologiques extrêmes en octobre 2015 en causant des inondations graves qui ont conduit à un niveau de destruction dans les camps de réfugiés sahraouis sans précédent", a ajouté le communiqué.

"Le 15 août, une forte tempête accompagnée de fortes pluies a frappé  le camp d’El Aaiun. L'un des 5 camps de réfugiés sahraouis près de Tindouf, en Algérie. Selon la communauté des réfugiés et le Croissant-Rouge sahraoui, 11 réfugiés ont été blessés, et 6 ont été évacués à l'hôpital régional de Tindouf afin de recevoir des soins médicaux appropriés. En outre, les dommages causés à des abris, des tentes, des infrastructures publiques et la perte de nourriture ont été signalés ", a-t- il indiqué.

"L'Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a immédiatement lancé, le 16 et 17août, une évaluation rapide, en coordination avec le Croissant-Rouge sahraoui et la direction sahraouie, ainsi que le Programme alimentaire mondial (PAM), le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et les ONG opérant dans les camps ".

"L'évaluation qui a couvert les secteurs des abris, la santé, l'eau et l'assainissement, ainsi que l'éducation et la nourriture, a concentré sur les zones les plus touchées dans les 3 districts (daïras) du camp d’El Aiun , à savoir Dawra, Buccraa et Dchaïra."

Selon le HCR, 40 membres du personnel de 12 organisations et partenaires internationaux ont participé à cet effort, exprimant à l'occasion de leur visite au camp leur soutien et empathie avec les familles touchées par cette malheureuse situation qui vient pendant le pic de la saison de la chaleur dans la région.(SPS)

093/090/TRD