Décès du président sahraoui: plusieurs pays rendent hommage à un "grand combattant"

Chahid El Hafedh, 3 juin 2016 (SPS)- Des représentants de plusieurs pays africains et de latino-américains ont rendu, vendredi à Tindouf, un vibrant hommage au défunt, président sahraoui Mohamed Abdelaziz, estimant que la cause sahraouie a perdu un "grand combattant" qui a milité pour l'autodétermination et l'indépendance de son pays.

Ainsi, l'ambassadeur du Zimbabwe en Algérie, George Edvin Mondaza,  a déclaré à l'APS que les deux peuples du Zimbabwe et du Sahara occidental étaient "amis" dans la lutte contre le colonialisme, soulignant qu'"en dépit de toutes les difficultés", son pays "continuera à soutenir le peuple sahraoui dans sa lutte pour l'indépendance".

De son côté, l'ambassadeur du Venezuela en Algérie, José Sojo, a indiqué qu'il était venu assister aux funérailles du président Abdelaziz (prévues samedi à Bir Lahlou) pour transmettre un message de condoléances du président de son pays au peuple sahraoui, soulignant que le défunt avait "dignement" représenté son peuple dans sa lutte pour l'indépendance.

"Il a laissé au peuple sahraoui un message de dignité et de lutte pour l'indépendance avec un esprit anti-impérialiste", a-t-il souligné.

L'ambassadeur de Cuba en Algérie, Raul Navas, a, quant à lui, estimé que le président sahraoui était un "vieil ami" de Cuba, saluant, au passage, un "grand combattant" pour l'indépendance de son pays.

Pour sa part, l'ambassadeur d'Afrique du Sud en Algérie, Dennis Dlomo, a relevé que le président sahraoui était "un leader et un visionnaire qui a incarné la lutte et le combat pour l'indépendance du Sahara occidental".

"Nous sommes persuadés que le peuple sahraoui poursuivra son combat jusqu'à la victoire finale", a-t-il affirmé, assurant que l'Afrique du Sud "restera toujours aux côtés du peuple sahraoui dans sa lutte pour l'autodétermination".

Dans la même optique, Cristina Amaral, représentante de l'ONU, a indiqué que le secrétaire général des Nations unies (Ban Ki-moon) lui avait demandé de transmettre ses condoléances au peuple sahraoui, rendant ainsi hommage à celui qui a été, durant toute sa vie, "un combattant pour la paix".

De son côté, Jesus Garay, président de l'association des amis de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) des pays basques (Espagne) a exprimé sa solidarité envers le peuple sahraoui en cette douloureuse circonstance, affirmant que les pays basques "seront toujours avec le peuple sahraoui dans sa lutte pour l'indépendance".(SPS)

093/090/700